Port du voile : la Stib attaquée en justice par une musulmane et condamnée pour discrimination

Le djihad soft fonctionne à merveille.

Le Tribunal du Travail de Bruxelles a condamné la Stib lundi dernier pour motif de discrimination fondée sur base de la religion et du genre de la plaignante. L’histoire commence fin 2015 : une musulmane recherchant un emploi se présente dans les bureaux de la Stib et passe un entretien au cours duquel les employeurs font savoir à la jeune femme que le port du voile est interdit dans l’enceinte de l’entreprise au nom du principe de neutralité religieuse. Proposant de transformer son voile en turban, les employeurs réitèrent leur réponse. Elle n’obtiendra pas de suite à sa seconde candidature.

Suite à cette non-affaire, Fatima (prénom d’emprunt) fait part de son expérience à Unia et à la Ligue des Droits Humains et décide de faire comparaître la Stib devant le tribunal ; celui-ci donnera raison à Fatima, évoquant des discriminations sur base de la religion et du genre, la Stib n’ayant pas été en mesure de prouver que le refus d’embauche n’était pas discriminatoire. Deux choses :

  • On appelle ça une inversion de la charge de la preuve : techniquement, ce n’est pas à la Stib de prouver qu’elle n’a pas pris une décision discriminatoire ; c’est au contraire à la partie adverse de prouver que la décision de la société de transports publics a été motivée au seul titre que Fatima portait un foulard ─ ce que la Stib réfute.
  • L’État belge mène une politique de neutralité dans le domaine religieux depuis près de deux siècles. Les gens qui devraient être condamnés ne sont pas ceux qui défendent la neutralité de la Belgique mais ceux qui tentent d’imposer leur religion du désert dans un pays étatiquement areligieux. Si elle ne peut vivre pleinement sans affirmer son islamisme au grand jour, Fatima peut toujours quitter l’Europe et s’installer en Algérie ou en Arabie Saoudite… mais aura-t-elle le droit de travailler là-bas ?

Quel rapport avec la discrimination de genre ? me rétorquerez-vous. Voyez : sachant que de nombreux hommes musulmans travaillant pour la Stib sont autorisés à porter la barbe, le tribunal considère qu’il existe une différence de traitement entre hommes et femmes ─ entre pilosité faciale et foulard islamique féminin. Il suffisait pourtant de rétorquer au tribunal que tous les hommes qui portent la barbe ne sont pas musulmans… contrairement à toutes les femmes qui portent un hidjab. Tartuferie sémantique et sophisme de comptoir que la Stib n’a pas été capable de réfuter.

Qui sont les directeurs de l’Unia, ex-Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme soutenant activement Fatima dans sa lutte contre la Stib ?

Patrick Charlier : un ancien de la Ligue des Droits Humains qui n’a qu’une idée en tête : submerger l’Occident d’immigrés venus du tiers-monde.

Droits fondamentaux, racisme structurel… une fois de plus je vous renvoie au plan du NAPAR qui a pour but de remplacer les Européens ethniques en Europe de l’ouest.

Els Keytsman, une ancienne du parti Groen qui soutient les propos de Maisie Williams lorsque celle-ci déclare que quiconque n’est pas féministe est sexiste :

C’est un point de vue.

Quant à la Ligue des Droits Humains, par qui est-elle dirigée ?

Pierre-Arnaud Perrouty, un ancien du Centre d’Action laïque qui a, lui aussi, un objectif très clair en tête :

Toutes ces associations qui se targuent de bons sentiments et de moralité supérieure ; ceux qui prétendent défendre la veuve et l’orphelin en luttant contre les discriminations, le patriarcat et le racisme structurel ; ceux qui entendent défendre les « droits fondamentaux » des opprimés agissent en réalité dans une perspective bien précise : détruire la civilisation européenne dans son essence ─ dans son esprit et dans sa chair.

Ne vous y trompez pas : dans la dystopie égalitaire qu’ils sont en train de construire, l’Européen libre et prométhéen est une anomalie qu’ils cherchent à abattre par tous les moyens.

Source : LeSoir

3 réflexions sur “Port du voile : la Stib attaquée en justice par une musulmane et condamnée pour discrimination

  • 06/05/2021 à 11:39
    Permalien

    Amusant alors que 95% des chauffeurs de bus et de métro de la STIB sont des musulmans et que ce sont au contraire les blancs qui y sont discriminés, remplacés ou plutôt éradiqués..

    Répondre
    • 06/05/2021 à 14:23
      Permalien

      Ce n’est pas normal, nous adoptons les lois islamiques par peur des represailles ,bientôt,ils nous forceront a adopter l’islam ou la mort ;je crois que nous allons peu a peu vers cette chose qui est en train de nous enterrer peu à peu ,nous quittons ‘ les lumieres pour entrer dans lobscurantisme d’une religion qui nous des pays extra européens

      Répondre
  • 10/05/2021 à 19:45
    Permalien

    Prétendre que le voile est une obligation religieuse c’est affirmer que les non voilées sont de mauvaises musulmanes!!!
    Nous ne sommes pas en République islamique et encore moins islamiste!
    Quand on choisi de vivre dans un pays, on y respecte les us et coutumes, la manière de vivre, les valeurs de ce pays…
    C’est ce que j’ai fait quand j’étais prof en Algérie (épouse et 2 enfants nés en DZ) quand la pression religieuse a évolué de tel façon que ce n’était plus acceptable pour nous, je n’ai pas essayé de changer LE pays, j’ai changé DE pays, à regrets, nous l’avons quitté!!!
    Mais, bien plus grave, aussi longtemps que
    1: Le voile est un signe (prétendument) religieux pour lequel on tue et/ou torture pour non port de ce voile (si un jour on pratique cela pour non port de la casquette, je serai complètement opposé à la casquette) et
    2: On nous dit que le voile est nécessaire pour préserver les femmes du regard des hommes… en même temps on voudrait voiler des gamines de 5 ans!!!
    PS: J’en profite pour démontrer qu’on ne parle pas d’un simple chiffon, en cette période de covid, nous dissimulons TOUS notre visage contre la covid … et non juste le visage des femmes contre les regards des hommes!
    Autre exemple sur cette « liberté », il y a ce gamin de maternelle qui n’a pas été invité à une fête d’anniversaire car sa maman n’est pas « une vraie maman car elle n’est pas voilée »… 💩 !!!
    Chez nous, il n’y a pas de voile islamique, Il n’y a que le voile islamiste!
    On commence par le voile… le halal… la mixité… la polygamie… et bien continuons gaiement vers la répudiation, la lapidation etc etc etc . nous terminerons par la condamnation à mort pour apostat!!! Aucune raison de s’arrêter en bon chemin!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.