Le Parlement Bruxellois est contre l’étourdissement des animaux avant leur mort.

Il est important pour le Parlement Bruxellois que les animaux se voient mourir.

Sans surprise, le Parlement Bruxellois a rejeté ce vendredi 17 juin 2022 par 42 voix « contre », 38 «pour» et 8 abstentions la proposition de loi qui proposait d’étourdir les animaux d’abattoir avant de les tuer.

Bien que la Wallonie et la Flandre aient imposé l’étourdissement avant l’abattage des animaux, Bruxelles refuse que les animaux soient étourdis avant de mourir.

Cela est dû simplement à la démographie bruxelloise, avec Mohamed, Amir et Imran qui occupent le sommet du classement des prénoms des naissances d’enfants mâles à Bruxelles depuis plus d’une vingtaine d’années, le basculement démographique entraîne mécaniquement un basculement des mentalités.

Les Juifs ne peuvent manger que de la viande dite casher et les Musulmans que de la viande dite hallal. Ces deux peuples aux origines, aux mœurs et à l’apparence physique semblables exigent que les animaux soient conscients lorsqu’ils sont abattus pour que la viande soit conforme à leurs prescriptions religieuses.

Ls Juifs et les Musulmans imposent donc aux Bruxellois leurs coutumes alimentaires, les premiers se servant des seconds, comme à leur habitude.

La proposition de loi avait été proposée par les partis Défi, Groen et VLD et a été rejetée par la majorité des députés PS et ECOLO. Voyant la composition du Parlement bruxellois, dirigé par Rachid Marane, avec comme vice-présidents Hicham Talhi et Marc Lowenstein, ce n’est guère étonnant.

Source : Le Soir, bxl.be, wikipedia

Une réflexion sur “Le Parlement Bruxellois est contre l’étourdissement des animaux avant leur mort.

  • 22/06/2022 à 11:12
    Permalien

    Pendant que les Arabes s’opposent à l’étourdissement des animaux, à Molenbeek les Arabes s’entretuent de la même façon. Mais, ici, on ne les mange pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.