Le ministre de la santé, Frank Vandenbroucke admet que la fermeture des magasins non-essentiels n’est pas liée à des raisons sanitaires mais pour créer un « effet choc » au sein de la population, colère des indépendants (vidéo)

Combien de gens ont été ruinés suite à la décision de fermeture des commerces, combien se sont suicidés comme Alysson Jadin ? (les morts indirects du COVID, là évidemment il n’y a pas de comptage journalier).
Et notre ministre de la santé Frank Vandenbroucke (SP.A, les socialistes flamands) qui admet tranquillement au micro de la VRT que la décision de fermer les commerces non-essentiels n’étaient pas du à un risque sanitaire : « Faire du shopping ne comporte pas de risques quand tout est bien contrôlé. [On a pris cette décision] parce qu’à un moment donné, on devait prendre une décision choc. Il fallait vraiment faire un électrochoc. Il fallait dire clairement ‘on bloque' ».

Il fallait choquer, terroriser la population, contrôler la population par la peur en somme. En attendant les commerçant souffrent, meurent et eux ont en majorité, bien moins que 65 ans, contrairement à 85-90% des morts du COVID. Ce qui ne veut pas dire que leurs morts ne comptent pas ou sont moins importantes mais que les mesures du gouvernement pour « faire peur » et contrôler la population vont faire encore bien plus de dégâts que le virus.

L’UCM (Union des classes moyennes), indépendants et unis, qui est une association défendant et représentant les indépendants bruxellois et wallons, a réagi à la déclaration du ministre qui a provoqué une colère légitime chez les indépendants : « Cette déclaration – maladroite ou scandaleuse – a mis le feu aux poudres auprès des commerçants. Empêcher des citoyens de travailler, les priver de leurs revenus, est une décision grave qui ne peut se justifier qu’en cas de nécessité. Il n’y a pas d’activité ‘non-essentielle’ pour ceux qui l’exercent et leurs clients. Ce n’est pas la bonne manière de faire adhérer la population aux mesures de prudence sanitaire »

Source : VRT, RTBF, Businessman.be

Une réflexion sur “Le ministre de la santé, Frank Vandenbroucke admet que la fermeture des magasins non-essentiels n’est pas liée à des raisons sanitaires mais pour créer un « effet choc » au sein de la population, colère des indépendants (vidéo)

  • 10/12/2020 à 22:28
    Permalien

    se remplir les poches en favorisant les multinational

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.