Le mari de Maggie de Block déclare qu’ « il y a trop de sales noirs à Merchtem »

Luc Asselman fait partie de la « Lijst 1785 » (les libéraux de l’Open VLD) qui dirige la commune du Brabant Flamand, Merchtem avec le CD&V, commune voisine d’Alost située à une trentaine de km de Brussel. Il faisait partie de la Commission consultative communale d’aménagement du territoire (GECORO) jusqu’à la réunion de mardi dernier.

L’incident s’est déroulé lors d’une réunion en visioconférence concernant les logements sociaux et sur les possibilités de développer de nouveaux projets où Mr. Asselman a oublié de couper son micro et s’est lâché, pensant être en « off », en disant qu’il y a trop de « sales noirs à Merchtem ». Polémique, les représentants locaux de Groen (les « verts » flamands) et de PRO Merchtem qui assistaient à la réunion sont scandalisés, Luc Asselman a du faire des excuses et a démissionné de son poste. Apparemment la veille il y avait eu un incident dans la commune avec de jeunes immigrés.

Cela montre 2 choses :
– Comment la gauche contrôle le discours public et est à l’affut du moindre dérapage « raciste », et quand celui-ci se produit, elle demande alors des excuses et des sanctions ; en gros, vous devez vous humilier publiquement et perdre votre poste de pouvoir (on ne s’en fait pas pour le portefeuille de Luc Asselman).
– L’hypocrisie de ces gens au pouvoir via des partis dit « traditionnels », grands adeptes du politiquement correct, de l’antiracisme, participant à des gouvernements responsables la submersion migratoire, islamisation etc… Luc Asselman est membre de l’OPEN VLD pas de la N-VA et encore moins du Vlaams Belang. Sa femme est une des figures de proue de l’Open VLD, l’ex-grand parti libéral de Flandre. Voilà le moindre incident avec des allochtones et ça se lâche, ces gens ne défendent pas leur peuple, leur pognon et leur petite situation est plus importante, quand bien même ils pensent au fond comme les électeurs du Vlaams Belang, ces hypocrites mais au grand jamais ils ne s’associeront avec le VB ou un autre parti considéré comme d’extrême droite. Je vous garantis qu’on peut en trouver quelques uns comme ça dans les partis traditionnels, ils pensent comme vous mais agissent autrement au nom de leurs petits intérêts minables.

C’est ça qu’il faut détruire : cette mentalité minable, individualiste et couchée devant le politiquement correct.
Il n’y a pas besoin d’employer le terme « sale noir », il faut simplement affirmer il y a trop d’extra-européens en Belgique, que ça nous pose d’énormes problèmes de sécurité, que ça nous coûte trop d’argent et que la majorité du peuple belge est d’accord avec nous (c’est ce que montre les sondages en tout cas) ; engageons une politique remigration point. (après la forme peut être débattue).

Source : 7sur7

Une réflexion sur “Le mari de Maggie de Block déclare qu’ « il y a trop de sales noirs à Merchtem »

  • 07/04/2021 à 08:16
    Permalien

    Remigration à la place d’immigration, c’est le seul avenir encore envisageable pour l’Europe …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.