Le député Dries Van Langenhove persécuté par le gouvernement pour « racisme »

Le 5 septembre 2018, la VRT publiait un reportage dans l’émission Panorama dévoilant l’existence de groupes de conversation privés créés par Schild & Vrienden dans lesquels ses membres s’échangeaient des messages jugés racistes et glorifiant la violence.

Depuis lors, Dries Van Langenhove, est l’objet d’une instruction ouverte ; plusieurs perquisitions ont été menées et du matériel informatique a été saisi. Entre-temps, le fondateur de Schild & Vrienden est devenu député fédéral (élu du Vlaams Belang) et bénéficie d’une immunité parlementaire.

Le député est donc techniquement intouchable mais rebondissement dans l’affaire : la Chambre a récemment reçu une lettre du procureur général de Flandre orientale demandant la levée de cette immunité. Le Parlement va donc devoir examiner cette demande de levée d’immunité. Le dossier sera examiné dès la semaine prochaine par la Commission des poursuites avant que la Chambre ne rende son verdict.

L’objectif des magistrats est de faire taire non seulement Dries Van Langenhove, c’est-à-dire une jeune figure de droite pleine d’avenir, mais aussi indirectement le mouvement Schild & Vrienden

Source : DH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.