Laura, notre fierté nationale, vient à nouveau de faire le buzz grâce à son fanatisme féministe toujours plus spectaculaire.

En 2016, Laura avait déjà secoué l’actualité belge après avoir posté une photo de ses aisselles poilues sur facebook (à l’époque où facebook était encore un peu tendance car nous n’étions pas tous bannis). Je vous épargne la photo parce que je suis bon prince.
En effet, 15 000 commentaires pour une photo d’un profil personnel d’étudiante peut s’apparenter à un petit buzz. Ce fut d’ailleurs suffisant pour que sudinfo et la DH en parlent, amplifiant certainement le phénomène.
J’étais présent, je m’en souviens. Laura avait fini par cacher sa photo pour ne plus subir les retombées radioactives de son militantisme hirsute.

On aurait pu se dire que c’était trivial. Une féministe parmi d’autres qui se pense importante parce qu’elle pue des dessous de bras. Oui et alors ?
Et alors ce n’est pas fini !
Exactement 5 ans plus tard, Valek, le youtubeur albanais de droite patwiote qui participe à des combats de mma clandestins sur youtube, a partagé un sreenshot du twitter de notre jeune mère Thérésa.

Nous pouvons voir la plénitude dans son regard maintenant qu’elle est certaine que sa lignée s’éteindra pour toujours après elle.

Probablement jalouse des boomeuses qui vivent dans des villas à la campagne et se payent des vacances au Mexique grâce à nos taxes, Laura a décidé de payer un cis white male à 150 de QI (avec nos taxes bien-sûr) qui a passé 20 ans à étudier comment sauver des vies, afin qu’il lui provoque une ménopause prématurée. Finies les règles, finis les bébés, finis les rêves de famille heureuse, Laura est déjà heureuse.
Vous, vous devez attendre d’être déjà tout cassé avant de vous faire légalement opérer alors que le diagnostic est déjà posé depuis 10 ans et qu’une opération préventive pourrait vous éviter une douleur éternelle. Laura par contre a pu se faire opérer après 26 printemps malgré les risques toujours présents liés à une lourde opération (par exemple la MORT).

Maintenant que nous connaissons le début et la fin de l’histoire, intéressons nous au cheminement intellectuel de Laura qui l’a poussée à se suicider métaphoriquement.

Tout bon facho psychologue avec de l’expérience aura bien compris que le féminisme et la haine de l’homme tendent à une finalité qui consiste à devenir un homme, c’est heureusement presque possible actuellement grâce à la (((science))). Laura est loin d’être la première à commencer sa carrière comme simple féminazie pour aboutir à un climax mortifère : c’est à dire la mort métaphorique par stérilisation ou le transgenrisme (je continuerai à la surveiller et rirai à gorge déployée le jour de la transistion officielle).
Vous ne me croyez pas ? Constatez alors : Laura parle déjà d’elle-même au masculin, se fait décrire par des adjectifs déclinés au masculin et s’annonce LGBT.

Être gender fluid c’est bien pratique quand on est un.e sale opportuniste.
Laura est beau. Les vrais disent belleau mais je note 7/10 pour l’effort.

Entre temps, Laura est devenue activiste sexuelle. On peut trouver sur sa chaine youtube des vidéos tuto sur comment mieux orgasmer. Evidemment, vu que je ne suis pas un journaliste de pacotille, j’ai regardé la vidéo. Il ne s’agit pas un tuto anatomique sur les muscles périnéaux, bien sûr que non ! Il s’agit en réalité d’une vidéo de 20 minutes qui dit que les bites c’est mal et que les lesbiennes jouissent beaucoup mieux entre elles.
Hé oui, notre belle plante stérile n’est pas seulement une alliée des femmes blanches riches dans des sociétés matriarcales riches dans lesquelles elles ont tous les droits, Laura est aussi une misandre assumée. Toutes les haines sont illégales sauf celle de l’homme blanc.
Je me souviens en 2016, Laura disait sur facebook que son petit ami était sensibilisé au combat progressif et savait se tenir à sa place. Je ne sais pas ce qu’il en est maintenant mais j’ai le triste pressentiment qu’elle ne partage plus sa vie avec un sale homme blanc (c’est peut-être pour ça qu’elle est gender fluid, au cas où il faudrait ouvrir un bocal de confiture).

Mais ne vous en faites pas, au fond d’elle, Laura reste une femme. Pourquoi ? Parce que si son cul n’était pas aussi triste et plat, elle l’afficherait partout sur internet. Heureusement, notre individu gender fluid poilu national dispose d’une poitrine élégante qu’iel affiche partout sur internet : facebook, twitter, instagram, tiktok et le reste que je ne connais pas parce que je suis un vieux con aigri.
Je vous invite à rechercher ces photos et vidéos pour des questions d’archivage et de recherche scientifique évidemment. Je pourrais vous partager une photo de son underboob mais je ne tiens pas à polluer ce site avec du contenu pornographique, encore moins avec des modèles poilus gays ou trans on ne s’y retrouve plus.

Voici une capture où iel se qualifie de boyfriend. Notez la cachexie. (elle est évidemment vegan)

Que cet article vous serve de leçon. Toute femme qui commence à vouloir quitter la cuisine risque de revenir stérile ou trans à la maison.
Le discours féministe est véritablement dangereux et destructeur. Si Laura était née dans les années 20 du siècle précédent, elle aurait élevé de beaux enfants qui seraient devenus des membres fonctionnels et la société.
Le progrès c’est passer sa journée dans son lit à jouir et à haïr.
Voilà pourquoi je vous mets en garde contre les poils d’aisselle. Afin de protéger vos petites filles, je recommande l’épilation au laser le plus tôt possible. Dès qu’elle demandera des boucles d’oreilles, il sera temps de brûler tous les follicules pileux de vos fillettes. Il faut couper le mal à sa racine.

Laura utilise maintenant sa visibilité et ses nouvelles connaissances en gynécologie pour apprendre à toutes les femmes comment se dessécher les ovaires.
Je vous laisse réfléchir à l’évolution future d’une femme épanouie gender fluid qui refuse toute forme de pénis et qui ne peut pas avoir d’enfants.
Le futur est radieux.

Laura, bienfaitrice de l’humanité, cherche à stériliser ses contemporaines pour le bien de notre monde.

Sources : Sudinfo , dhnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.