La princesse nordique Thaïs d’Escufon rend visite aux identitaires flamands du NSV

J’ai beaucoup de respect pour Thaïs d’Escufon.

D’abord parce qu’âgée d’à peine vingt ans, elle n’a pas hésité à se rendre sur le plateau télé du cosmopolite Cyril Hanouna afin de défendre ses valeurs et dénoncer le grand remplacement du peuple français face à une horde de décérébrés à bas QI, ivres de rages de constater qu’une partie de la jeunesse européenne était bien décidée à faire acte de résistance face aux envahisseurs du tiers-monde.

Le seul identitaire sérieux qui ait eu ce courage, avant elle, fut Vincent Vauclin.

Tous les autres représentants de l’extrême-droite française se terrent comme des rats et fuient dès qu’il s’agit d’aller confronter ses idées et de les partager à la télé pour dénoncer le génocide que subissent les Blancs en Europe de l’Ouest.

Vous savez ce que j’aime particulièrement chez Thaïs, hormis son sourire ─ osez me dire qu’elle ne vous fait pas craquer ─ ?

C’est qu’elle rend nos idées cool, décomplexées et mainstream. Et c’est précisément ce dont nous avons besoin pour gagner la bataille des idées.

Les débiles mentaux qui vous parlent de « point de détails » deux semaines avant une élection ou qui font des fixations sur des sujets de société annexes et sans importance ne feront jamais avancer les idées identitaires ; pire : ils feront office de repoussoir, ruinant nos chances de victoire et relayant les normies dans les bras des partis politiques du système.

Les jeunes qui commencent à s’intéresser au nationalisme en tant que doctrine politique comprennent rapidement qu’ils sont tombés chez les fous lorsqu’ils aperçoivent pour la première fois les vidéos des détraqués mentaux que sont Philippe Ploncard d’Assac, Henry de Lesquen, Jérôme Bourbon ou Alain Soral.

A contrario, lorsqu’ils tombent sur la sublime Thaïs qui joue avec un AR-15 aux côtés de l’énormissime Brico Marchais, alors les coeurs et les esprits s’enflamment.

Thaïs est une Sarah Connor des temps modernes, et c’est précisément ce dont nous avons besoin.

Récemment, la jeune femme a rendu visite à des militants nationalistes Flamands. Elle écrit sur Telegram :

« Hier soir j’étais à Louvain pour donner une conférence en anglais aux étudiants du NSV, (un mouvement identitaire flamand) sur les élections présidentielles françaises et les leçons que nous devions en tirer en tant que militants.
Il s’en est suivi un temps convivial autour du traditionnel fût 🍺
La jeunesse européenne s’organise et refuse le fatalisme. Merci à eux pour leur invitation !
« 

C’est absolument excellent.

Oui : identitaires de tous les pays européens, unissons-nous contre la racaille cosmopolite qui organise la submersion migratoire de notre continent et foutons-les dehors.

Le réveil des Européens ne passera pas par une course à la radicalité sous-couverte de nostalgie mais au contraire par la normalisation de nos idées dans l’espace public. Thaïs y contribue largement et son existence est une aubaine pour l’Europe.

Moi, en tout cas, je suis amoureux.

Une réflexion sur “La princesse nordique Thaïs d’Escufon rend visite aux identitaires flamands du NSV

  • 22/04/2022 à 21:39
    Permalien

    Écoeurant le comportement de l’opposition dans ce débat, rien que pour ça, je serais d’avis d’aider « Génération Identitaire ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.