La Fédération Wallonie-Bruxelles adopte l’écriture inclusive pour toutes ses communications officiel.es.aient

L’organisme politique de la FWB atteint le paroxysme de la connerie, tout ça pour faire plaisir à quelques lesbiennes hystériques et obèses à cheveux bleus.

Pitoyable.

Ainsi, la commission « droits des femmes » de la fédération a approuvé à l’unanimité, ce mardi, le projet de décret, porté par la ministre Bénédicte Linard (Écolo), « relatif au renforcement de la féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre et aux bonnes pratiques non discriminatoires quant au genre, dans le cadre des communications officielles ou formelles ».

Sont concernés les communications orales et les documents écrits émanant des instances de la Fédération (gouvernement, Parlement…), des communes, des provinces et des institutions subventionnées ou reconnues par la Communauté française comme les associations, les établissements scolaires, la RTBF, les fédérations sportives, etc. Par « communications », il faut entendre notamment les contrats, supports de cours, diplômes, circulaires, règlements, correspondances et productions des éditeurs de médias audiovisuels.

L’objectif de la commission « droits des femmes » : laver le cerveau de vos enfants dès le plus jeune âge afin qu’ils s’expriment comme des demeurés, de sorte à ne pas vexer les trisomiques 21, les maboules et tous ceux qui ont un quotient intellectuel inférieur à cent points. Soit aujourd’hui : une large partie de la population.

Le grand philosophe indien Acharya Rajneesh l’a exprimé mieux que quiconque :

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette débilité moderne, voici une illustration de l’écriture inclusive afin de bien comprendre dans quelle direction l’administration belge se dirige :

Les plus retarded des retarded se sont même permis d’inventer une graphie inclusive. Du génie.

Préparez- vous à ne plus rien comprendre à vos cours, ni à vos factures.

À noter que la commission « droits des femmes » a déclaré que l’emploi de formules abrégées avec point médian sera limité au contexte écrit où l’espace manque pour faire autrement. Il s’agit évidemment d’une formule afin de vous faire avaler la pilule plus facilement, progressivement, inclusivement. D’abord le petit doigt, puis la main, et pour finir : c’est le bras entier qui viendra vous chatouiller les fesses.

À l’origine de cette imbécillité monstre se trouve une coalition de marxistes et de libéraux dont voici les coordonnées :

Libre à vous de leur écrire une lettre parfumée à l’eau de rose afin de leur faire part de votre approbation… ou de votre mécontentement vis-à-vis de leurs attaques contre la civilisation européenne.

Source : LaLibre, PFWB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.