Ecologie : L’Allemagne rejette le nucléaire pour une énergie plus polluante, un modèle pour nos écologistes belges

Le Bundestag (parlement allemand) a rejeté un amendement visant à prolonger la durée de vie des centrales nucléaires. La CDU et la CSU (Chrétiens démocrates) avaient proposé que le gouvernement fédéral soit autorisé à continuer à exploiter les trois centrales nucléaires allemandes restantes en plus des centrales au charbon. Le FDP avait récemment fait campagne pour cela – mais les libéraux n’ont pas pu s’affirmer face au SPD et aux Verts de la coalition.

Ajoutant à cela, les russes , suite à la position et aux sanctions des allemands concernant la guerre en Ukraine, a décidé de limiter l’approvisionnement en gaz en direction de l’Allemagne via le gazoduc « Norstream1 ».

Les verts et les socialistes allemands refusent de prolonger le nucléaire par idéologie (et aussi pour ne pas admettre qu’ils avaient tord sur toute la ligne), les russes limitent leur approvisionnement en gaz, il ne reste qu’une option : le charbon, qui est beaucoup plus polluant que le nucléaire, un comble quand on veut sauver la planète du changement climatique.

« Le Bundestag a ouvert la voie à l’utilisation temporaire d’un plus grand nombre de centrales au charbon pour produire de l’électricité. »

Non seulement le charbon est plus polluant, mais les mines de charbon prennent de la place et il faut les agrandir, des dizaines de villages ont été rasés, des dizaines de milliers de gens ont été déplacés, ne parlons même pas de la nature, et ça va s’accélérer.

Ici, c’est l’église saint Lambertus d’Immerath, pourtant classée monument historique, a été rasée :

« Une loi allemande, en vigueur depuis 1937, permet à l’État de la faire prévaloir sur le droit à la propriété. »

Les lois du 3ème Reich, il y en a certaines qu’on a oublié d’abroger, et qui sont très utiles à la politique débile des verts et des socialistes allemands.

Et le climat dans tout ça ? Les verts allemands s’en cognent, ils ont imposé leur idéologie dans le débat publique, séduit les foules, enfin en partie, gagner de l’argent et du pouvoir, c’est ce qui importe, l’écologie, la vraie c’est secondaire.

Le ministre de l’economie et du climat est un « écolo », Robert Habeck, il est derrière cette politique désastreuse pour les allemands, pour la nature et le patrimoine de ce pays. Rainer Borcherding, un chef de district, du même parti politique, a démissioné, ne pouvant supporté la politique de « son camarade écologiste » qu’il connaît, par ailleurs, très bien, pour avoir mené des campagnes avec lui, lors d’élections :  » « J’ai toujours eu l’impression que la conservation de la nature n’était pas une affaire de cœur pour lui ».

Oui, c’est une affaire de billets verts.

Et devinez quoi ? Le modèle allemand est l’exemple par nos écologistes locaux (que ça soit Groen ou Ecolo), bah oui, le modèle allemand est pris en exemple par ces ******* (je m’auto-censure, de toute façon je n’ai pas d’insultes assez fortes pour exprimer mon dégoût de ces gens).

Gilles Vanden Burre, député et cadre d’Ecolo : « Il faut prendre exemple sur l’Allemagne », à 14:40 lors d’une interview cette année à la DH.

On résume, vous allez payer votre energie plus chère, vous aure des pénuries en plein hiver et en plus de cela vous pollurez plus, vive les écolos, et les abrutis qui votent pour eux (désolé je n’ai pas d’autres mots).

Source : Faz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.