Coronavirus: certaines populations seraient plus touchées que d’autres en fonction de leur génétique

D’après des chercheurs de l’Université de Gand, des différences génétiques expliqueraient pourquoi le coronavirus fait davantage de victimes chez certaines populations que chez d’autres.

A travers le monde, tous les pays ne sont pas affectés de la même façon par le coronavirus. En Scandinavie par exemple, le taux de mortalité est extrêmement faible alors qu’il est bien plus élevé en Italie ou en Espagne.

Les chercheurs de l’UGent ont trouvé un lien entre le gêne ACE1 et le développement du virus Covid-19. D’après eux, plus une population présente le polymorphisme D du gène ACE1, moins on dénombre de décès. « En général, plus on va à l’est de l’Europe, plus le polymorphisme D du gène ACE1 est courant« , affirme le professeur Joris Delanghe. « En même temps, vous voyez que la gravité de l’épidémie de Covid-19 diminue à mesure que vous passez de l’Europe occidentale à l’Europe centrale et orientale. » continue-t-il.

Source: rtbf.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.