Ces deux ans de crise biologique, économique, sociale, de montée du totalitarisme et de LBDs dans la gueule prouvent une fois de plus que les survivalistes avaient tort !

Tout donne tort à Piero depuis des années !

Achille Dupas, devenu journaliste suite à une longue carrière de biochimiste ayant fait une mineure en mathématiques de l’écologie, après avoir publié des articles affirmant qu’il n’y avait pas de graphène dans les vaccins anti covid, a rédigé un sublime article conspuant vilement les complotistes qui annoncent diverses pénuries. C’est à l’aide de son article dans lequel on peut lire le mot pénurie répété 32 fois qu’il nous démontre qu’en fait il y a bien des pénuries, mais que ce ne sont pas les mêmes pénuries que celles annoncées par les complotistes. Les pénuries c’est un peu comme les chasseurs, il y a les bonnes et les mauvaises suivant que celui qui en parle est abonné à médiapart sur twitter ou pas.

« Avec la crise du Covid-19, le sujet des pénuries et l’augmentation des prix de certains produits revient fréquemment dans la presse comme sur les réseaux sociaux. Si les problèmes d’approvisionnement et retards dans la chaîne de production dus à la reprise soudaine de la consommation sont bel et bien une réalité, il convient de se méfier des affirmations alarmistes. »

Bon les mecs, il y a une crise, il y a une inflation, toutes les matières premières sont épuisées, nos villes sont peuplées à 60% de gens qui vont prendre un plaisir immense à faire la queue à l’épicerie du coin pour recevoir 100 grammes de pain à partager avec tous les octogénaires de la ville, MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON D’ANTICIPER, IL NE FAUT SURTOUT PAS AVOIR PLUS DE 3 JOURS DE RESERVES SINON VOUS AVEZ GAZE SIX MILLIARDS DE JUIFS !

« L’année dernière déjà, un texte partagé sur Internet se présentait comme une note du Haut-Commissariat au Plan Français, une institution réelle dont le rôle est « d’animer et de coordonner les travaux de planification et de réflexion prospective conduits pour le compte de l’État ». Le document annonçait des « ruptures projetées de la chaîne d’approvisionnement, pénuries de stocks, grande instabilité économique » ainsi qu’un « déploiement de personnel militaire ». Interrogé par l’AFP, le Haut-Commissariat au Plan a démenti avoir rédigé cette note, dont les propos ne relèvent de toute façon pas des missions qui sont les siennes.« 

La preuve que ces annonces de pénuries étaient délirantes l’an passé est qu’il y a des pénuries aujourd’hui ! MDRRRRR les gens sont tous trop débiles sauf moi ! ! !

« Cet été 2021, plusieurs vidéos sont postées sur le réseau social Tik Tok, dans lesquelles on peut voir des fermiers américains affirmer que le gouvernement leur demande de détruire leurs récoltes, rémunération à la clef. Largement partagées à la faveur de la crise du Covid-19, ces publications ont fait l’objet de plusieurs articles de vérification qui ont mis en évidence leur caractère fallacieux. »

En effet, c’est pour ça que le steak coûte maintenant 50 dollars aux USA.

Les témoignages divergent mais cette photo parle d’elle-même.

« Les produits alimentaires sont également impactés. De fait de mauvaises récoltes, entraînant une baisse importante dans la production, les produits à base de blé comme les pâtes alimentaires voient aussi leurs prix augmenter. Le gaz et l’électricité connaissent eux aussi une hausse significative de leurs tarifs, à cause là aussi de la reprise économique, « mais aussi à une grande concurrence entre les continents pour s’approprier les réserves énergétiques »

Il y a bien des pénuries, c’est vrai, il faut le confesser. Néanmoins, n’oublions pas de blâmer le climat, le climat qui nous tuera tous bientôt et qui est la seule menace à la hauteur du COVID. Et puis c’est aussi à cause de la reprise. Oui, l’an passé lors des confinements planétaires nous vous jurions qu’ils ne provoqueraient pas de pénuries, et cette année maintenant qu’il y en a nous accusons la reprise. C’était imprévisible, qui aurait pu le prévoir à part les complotistes qui ont tort ? Heureusement, dans reprise on entend que tout va bientôt revenir à la normale, chouette !
On nous explique que tout est dû à des pénuries de matières premières, mais l’explication ne va pas plus loin évidemment.. Où sont ces matières premières ? Mystère.
Le vaccin COVID donne des myocardites aux sportifs, on le sait, c’est bien documenté. Pourquoi ? Par quel mécanisme biochimique ? On le sait aussi bien-sûr mais on ne vous le dira pas parce que vous êtes trop bêtes pour comprendre.

« Egalement dans l’actualité, on peut épingler la situation spécifique au Royaume-Uni, marquée par de fortes pénuries. Dans le secteur alimentaire comme pour le carburant, le pays connaît de nombreux problèmes d’approvisionnement. La cause principale : le manque de chauffeurs routiers. Avec la crise sanitaire, beaucoup de chauffeurs étrangers ne sont pas retournés au Royaume-Uni, de même que la formation des nouveaux chauffeurs a été mise à mal par les périodes de confinement, comme l’expliquent nos confrères des Echos. Enfin, le Brexit n’a pas amélioré la situation, compliquant l’arrivée des chauffeurs sur le territoire anglais.« 

Oui, en effet, il n’y a plus une goutte d’essence au Royaume-Uni, la preuve irréfutable que les survivalistes qui stockent le carburant depuis 10 ans ont eu faux sur toute la ligne. Les gens ne peuvent plus s’acheter à manger, oui c’est vrai, mais ça se passe outre Manche, alors ceux qui s’y préparent ici en Belgique sont forcément des crypto nazis.
Attendez monsieur le ministre, j’ai appris à conduire un camion à l’armée, je pourrais livrer l’essence aux stations service ! Non sale gueux, ton permis n’est pas légal, laisse plutôt le pays crever et va payer 1000 balles pour passer ton permis XYZ alinéa 14 dans les règles de l’art, après avoir suivi un an de cours pour passer un examen ridicule à la portée de tout le monde. Vive la loi elle nous aime et nous protège.

J’ai envie de dire que quand la RTBF commence à publier des articles où le mot pénurie est cité plus de 30 fois, c’est qu’il est déjà un peu tard pour stocker.
N’oubliez pas les citoyens modèles : boomers optimistes coincés sur le toit de leur maison lors des inondations, pleurant à l’aide parce qu’ils n’avaient déjà plus à manger après 12h. En effet, ils n’ont pas évacué parce qu’anticiper une inondation c’est du complotisme, anticiper un Delhaize fermé le mercredi c’est du complotisme…
J’attends avec impatience les articles de la RTBF qui diront que mourir de faim et de maladie ce n’est pas si grave, ce n’est que passager et que notre gouvernement qui nous aime constitué d’anges éthérés va venir nous faire des bisous d’amour sur le front pour nous endormir et nous vacciner une quatrième fois par sécurité parce qu’on sait jamais.

Source : RTBF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.