Bloqué au Brésil et seul occidental dans le coin, un Belge doit fuir pour sauver sa peau sous les cris de : ‘Corona, Corona’

Un jeune professeur belge en voyage au Brésil a dû faire face à l’hostilité de la population locale en raison de son origine ethnique, assimilée au coronavirus.

Craignant pour son intégrité physique, il a préféré fuir lorsque les habitants devenaient de plus en plus agressifs et lui criaent: ‘Corona, Corona..’

Source: dhnet.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.