« Adil assassiné par la police, ni oubli ni pardon »: le domaine royal de Laeken tagué par des militants d’extrême-gauche

Des vandales ont dégradé le mur d’enceinte du domaine royal de Laeken. Ils y ont tagué un message accusant la police d’avoir assassiné Adil, 19 ans, à Anderlecht. Il a été tué vendredi soir après une collision avec une voiture de police en voulant éviter un contrôle.

« Adil assassiné par la police Ni oubli ni pardon » peut-on lire sur le mur. Plus loin sur le mur apparait l’inscription « ACAB » (All Cops Are Bastards), acronyme souvent utilisé par les militants d’extrême-gauche.

Les auteurs n’ont pas été identifiés. Le Palais a annoncé qu’il ferai retirer le message.

(…)

Source: hln.be

6 réflexions sur “« Adil assassiné par la police, ni oubli ni pardon »: le domaine royal de Laeken tagué par des militants d’extrême-gauche

  • 14/04/2020 à 11:15
    Permalien

    S’il était en fuite la police a bien fait son travail, la police n’est pour rien s’il ne savait même pas respecter la demande de contrôle et maîtriser une mobylette !!!

    Répondre
  • 14/04/2020 à 13:55
    Permalien

    Il n y a pas faute de la police un contrôle est fait pour être respecté pas pour déliter. sa malheureuse mort est de 1 fautes de ses parents car en confinement il a rien a faire dehors, et 2 à pas de chance qu il a été percuté . Mais ce n est sûrement pas avec la tête vite et sois disant en sa mémoire que vous arrangez quelque chose. Vous aimez casser gratuitement.

    Répondre
  • 14/04/2020 à 15:46
    Permalien

    Qui s’étonnera d’un tel message dans un monde où les coupables sont présentés comme des victimes?

    Répondre
  • 14/04/2020 à 16:31
    Permalien

    ces jeunes racailles sont le cancer de l’europe
    .3

    Répondre
  • 14/04/2020 à 23:01
    Permalien

    Je suis d accord la police a fait son travail et les parents ne devais pas laisser l ados quitter le domicile et si il habitais seul ces sa propre responsabilité les policier au aussi préférais rester confinée avec leur famille au lieux de traquer les incivilités des jeunes

    Répondre
  • 15/04/2020 à 15:20
    Permalien

    Le secrétaire d’état culpabilise lamentablement le corps de police qui n’est autre que le bras de l’état et faisait son travail ; ce jeune sur un scooter refuse un contrôle. Pourquoi s’il est innocent ? Scooter volé? Deal? Recherché ? Il se pose en délinquant, fait un délit de fuite et provoque un accident. Il est l’unique responsable. Les réactions criminelles de ses amis et fréquentations ne font qu’appuyer l’idée qu’il ne s’agissait pas d’un pauvre innocent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.