2 journalistes sont poursuivies pour trafic d’êtres humains après avoir hébergé des migrants.

Les deux journalistes poursuivies sont Anouk Van Gestel, rédactrice en chef de Marie Claire Belgique et Myriam Berghe, journaliste chez Femmes d’Aujourd’hui. Elles se retrouvent parmi les 11 personnes accusées de participer à un trafic d’êtres humains. L’avocat général a réclamé des peines de 1 à 5 ans d’emprisonnement avec sursis.

Elles ne sont pas accusées d’avoir héberger des illégaux mais de les avoir aider à aller en Grande-Bretagne notamment en prêtant téléphones et ordinateurs portables.

Il s’agit d’un procès en appel, les 2 journalistes avaient été acquittées en 1ère instance.

Gageons que ces 2 journalistes n’auront aucune peine de prison même avec sursis, au mieux une amende risible. Cela veut dire, les lois existent mais les juges décident de les interpréter à leur façon sans rendre de compte à personne, sans être élu par qui ce soit et tant que ça perdura, il n’y aura aucune justice dans ce pays et les belges paieront le prix fort de ce laxisme.


Source : RTBF, BX1

2 réflexions sur “2 journalistes sont poursuivies pour trafic d’êtres humains après avoir hébergé des migrants.

  • 05/04/2021 à 00:39
    Permalien

    Elles devraient être déchues de la nationalité belge pour collaboration avec l’envahisseur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.