Volendam (Pays-Bas), quand « Kick Out Zwarte Piet » se transforme en « Kick out BLM », les activistes BLM se font chasser de la ville

Depuis quelques années aux Pays-Bas, la figure de Zwarte Piet est controversée (ceci n’a rien avoir avec le fait que l’Europe occidentale s’africanise bien évidemment, tout le monde l’aura compris).

Au fait, Zwarte Piet c’est quoi ? C’est un personnage noir qui accompagne Saint Nicolas et qui punit les enfants qui n’ont pas été sages. La première image de « Zwarte Piet » viendrait d’un professeur maure/noir qui viendrait d’Espagne qui enseignait à Amsterdam. L’origine de Zwarte Piet n’est pas très claire et les historiens débattent toujours de son origine, ce qui montre que c’est une très vieille tradition européenne. Certains la font remonter à la chasse sauvage d’Odin sur son cheval blanc « Sleipnir » était accompagné de deux corbeaux noirs Hugin et Munin qui, comme le père Fouettard, sont des serviteurs qui rapportaient à Odin ce qu’ils entendaient à la cheminée sur les comportements des mortels.

La Saint-Nicolas (Sinterklass) est traditionnellement fêtée en Belgique et aux Pays-Bas le 5 ou le 6 décembre. Cette fête existe aussi en Allemagne, en Autriche et en Lorraine (France) sous forme parfois un peu différente (notamment avec les Krampus en Autriche).

Du fait de son mauvais rôle (généralement il punit les enfants qui n’ont pas été sages) et qu’il soit interprété par des blancs qui se peignent le visage en noir (BlackFace), certains activistes proches de Black Lives Matter ont décidé que la tradition Zwart Piet était raciste et que les européens devaient arrêter de le représenter. Dans quel pays, un étranger débarque et décide de ce que les autochtones peuvent ou ne peuvent pas faire ? Nos traditions séculaires n’ont pas à être jugées et changées par des extra-européens, qui au fond, ni comprennent pas grand chose. Le problème n’est pas Zwarte Piet, le problème c’est peut-être la présence de ces personnes sur notre sol qui ne respectent rien. A Volendam ces activistes ont été « chaleureusement » accueillis :

Jerry King Luther Afriyie est le créateur du mouvement « Kick Out Zwarte Piet » qui revendique fièrement ses origines ghanéennes, il est d’ailleurs né dans ce pays. Il était présent à Volendam, on le voit dans certaines vidéos avec un mégaphone, proche de Black Lives Matter, il milite contre la brutalité policière, pour la Palestine et dit « lutter contre sa propre homophobie » il a d’ailleurs participé à une manifestation LGBT, bref il coche toutes les cases de ses maîtres.
Ce qu’il faut voir ce sont les gens qui les financent, qui les mettent sur un piédestal, sans quoi ces gens n’existeraient pas dans nos sociétés. Ici on voit clairement la matrice de Soros pointer le bout de son nez.

Bravo à cette mami néerlandaise qui n’a pas froid aux yeux, à Volendam, les autochtones ne sont pas prêts de se laisser marcher sur les pieds. Le bus des activistes a été prié de quitter la ville par la police (en attendant la remigration), vu l’accueil chaleureux de ses habitants, buiten !

Thierry Baudet et Frederik Janssens des populistes de Forum pour la démocratie ont décidé eux aussi, de fêter Sinterklaas à Volendam avec Zwarte Piet.

Source : Netherlandsnewslive

Une réflexion sur “Volendam (Pays-Bas), quand « Kick Out Zwarte Piet » se transforme en « Kick out BLM », les activistes BLM se font chasser de la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.