Verviers : lassés de se faire cracher dessus, des commerçants fuient la ville

Christian Xhaflaire est un commerçant emblématique de la ville de Verviers ; il y exerce en tant qu’opticien depuis une cinquantaine d’années. Mais Christian vient de prendre la décision de faire son White Flight vers Pepinster parce qu’il en a plein le cul de certains spécimens locaux qui se multiplient dangereusement depuis quelques décennies.

« Nous avons connu trop de soucis ces dernières années avec notamment deux grosses agressions en 2020. Ma fille a dû faire six mois de kiné à cause de cela. Puis le comportement de certains clients était vraiment scandaleux. Quand ils estimaient qu’une paire de lunettes était trop chère, ils n’hésitaient pas à cracher à l’intérieur du magasin. Puis il y a des travaux qui n’en finissent pas et l’attractivité de la ville est de plus en plus faible. Verviers se meurt et c’est bien dommage. Pour moi c’est fini de rester ici. C’est dommage car j’ai vraiment passé de belles années à Verviers par le passé. »

Possédant un autre commerce dans la région de Pepinster, c’est sans regret qu’il quitte l’enfer verviétois.

« Nous sommes bien mieux à Pepinster. Même si le commerce a été totalement sinistré suite aux inondations. La commune est bien plus calme et nous n’avons jamais aucun souci avec la clientèle. On rouvrira notre commerce en octobre. En attendant, on continuera de manière temporaire à vendre nos lunettes dans notre container. »

Les belles années à Verviers sont terminées depuis longtemps. Dans un article paru il y a quatre ans, SudInfo donnait la parole à l’ex-président du RCS Verviers René Ortmans qui, dans le fond, n’était pas un mauvais bougre et esquissait des pistes intéressantes quant aux raisons du déclin de la ville.

Malheureusement, en fouillant le programme politique de René Ortmans plus en détail, on se rend compte qu’il n’a strictement rien compris au sujet de l’immigration puisque le vieux loup verviétois ressasse les thèses constructivistes et néo-marxistes de la gauche soixante-huitarde ; en clair, il estime que les immigrés brûlent des voitures et pissent par terre parce qu’ils n’ont pas suffisamment d’argent.

Je ne saurais que trop conseiller à René Ortmans de lire la France Orange Mécanique de monsieur Obertone pour comprendre le processus d’ensauvagement des États occidentaux modernes.

Une fois la lecture assimilée, monsieur Ortmans devra alors enchaîner avec la France Interdite du même auteur ─ une enquête sans tabou ni langue de bois sur la réalité de l’immigration et de ses conséquence en Europe de l’ouest ; vous n’avez aucune raison de ne pas l’acheter car Obertone évoque tous les sujets, y compris la chute du QI du fait de l’invasion de l’Europe par des gens bêtes issus du tiers-monde.

Christian Xhaflaire, lui, a évidemment lu ces livres et en a assimilé la substance. Félicitations à lui.

Et vous ?

Source : SudInfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.