Vandenbroucke, Dedonder, Magnette, Prévot… : tous unis derrière la vaccination obligatoire

Voici maintenant plusieurs jours que pléthore d’articles évoquant la possibilité d’une vaccination obligatoire contre le covid-19 d’ici quelques mois paraissent dans la presse traditionnelle.

J’ai déjà épinglé le menteur Paul Magnette mais force est de constater que le président du Parti Socialiste a trouvé nombre de soutiens dans ses positions au sein de la caste médiatique belge.

Premièrement : la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, largement favorable au processus de vaccination massive depuis le début de l’épidémie.

Déjà en janvier, la ministre qui s’est récemment trouvée une vocation dans la défense des transsexuels au sein de l’Armée se montrait extrêmement enthousiaste à l’idée de piquer les militaires envoyés à l’étranger. La vaccination obligatoire est le leitmotiv de Dedonder depuis des mois.

Ensuite, c’est le Doudoux Maxime Prévot ─ président du CDH et et bourgmestre de la ville de Namur ─ qui s’est déclaré favorable à la vaccination pour la totalité du corps enseignant face à la dangerosité d’une potentielle quatrième vague sur le plateau LN24.

Celui-là, quand il vous regarde, vous savez qu’il prépare un sale coup.

Jean-Luc Crucke, ministre wallon sous l’étiquette MR s’est quant à lui déclaré favorable à une obligation vaccinale pour tous à Bruxelles.

Le ministre a déclaré ce jeudi sur le plateau de LN24 :

« A un moment donné, les masques doivent tomber. Ce que je n’aime pas, c’est le langage où on dit on va vous pourrir la vie jusqu’au moment où vous allez comprendre que vous devez vous vacciner. Clairement, il y a un déficit de vaccination à Bruxelles et, si ça ne fonctionne pas, il faudra aller jusqu’au bout du raisonnement et dire: c’est l’obligation vaccinale.« 

Je tiens tout de même à signaler qu’un individu jeune et en bonne santé non-vacciné représente moins un danger pour la collectivité que le ministre Crucke qui est somme toute obèse.

C’est ensuite au tour de Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé, de se déclarer favorable à l’obligation vaccinale sur le plateau de la RTBF :

« À ce stade, nous n’obligerons pas la vaccination pour tous parce que nous avons plus de 80 % de personnes vaccinées et que nous pouvons encore augmenter ce taux. Si en octobre ou en novembre, avec la quatrième vague, les hôpitaux arrivent à gérer l’augmentation de la contamination, nous aurons rempli nos objectifs. Si par contre, nous devons refermer à nouveau les restaurants ou encore les lieux culturels, tout le monde comprendra que nous devrons remettre la question sur la table« 

Enfin, c’est le socialiste flamand Frank Vandenbroucke qui a fait part de son projet de piqûre globale des soignants aux auditeurs de DH radio :

Ce gars est Ministre de la Santé et n’est pas foutu de se faire un détartrage, sérieusement ?

Aux récalcitrants qui entendraient passer entre les mailles du filet, le Ministre de la Santé Publique a un message pour vous :

Des sanctions lourdes et licenciement pour les récalcitrants. Nous y sommes.

Pour ma part, je reste fidèle aux préceptes du grand maître Zen Akira Toriyama et m’abstiendrai de toute injection contre ce rhume qui ne tue que les très vieux et les obèses.

Sources : DH, LeSoir, LeVif, DH, DH

2 réflexions sur “Vandenbroucke, Dedonder, Magnette, Prévot… : tous unis derrière la vaccination obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.