Un pasteur camerounais qui organisait des prières collectives contre le coronavirus… meurt du coronavirus, ses fidèles s’aglutinent devant chez lui et prient pour sa résurrection

Plusieurs centaines de personnes ont été prisent de panique après qu’un pasteur camerounais très populaire et candidat à la dernière élection présidentielle de l’État centrafricain, Frankline Ndifor, est décédé ue COVID-19 à la suite de prières avec des centaines de ses partisans pour guérir du coronavirus.

La police camerounaise a eu recours à la force pour accéder à sa résidence dans la capitale économique Douala, certains de ses partisans ayant bloqué les entrées pendant plus de 8 heures, priant pour sa résurrection.

Des centaines de fidèles ont chanté dimanche matin à la résidence de Douala à Ndifor que l’homme communément appelé le prophète n’est pas mort, mais plutôt en retraite spirituelle avec Dieu et reviendra bientôt. Leurs chants et leurs prières ont été diffusés par plusieurs stations de radio locales.

(…)

Le gouverneur de la région côtière du Cameroun, où se trouve Douala, a déclaré dans un communiqué qu’il avait déployé des policiers pour forcer leur chemin vers la résidence de Ndifor lorsque ses partisans ont chassé le personnel médical, affirmant que le pasteur était en retraite spirituelle avec Dieu plutôt que mort, ne devait pas être enterré.

(…)

Source : observer.ug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.