Spa contre Sammy Mahdi

La bourgmestre de Spa, Sophie Delettre (MR) veut que la capacité d’accueil du centre de réfugiés de sa ville soit à réduite à 200 places contre 400 aujourd’hui. Elle s’oppose à Sammy Mahdi qui veut continuer à déverser ses afghans, syriens, irakiens, erythréens etc.. dans nos villes. J’ai envie de dire 200 c’est encore trop. Spa est une petite ville magnifique à 40km au Sud-Est de Liège qui compte 10,000 habitants. C’est une des villes les plus préservée du pays, enfin c’était. Evidemment il fallait la pourrir et notre secrétaire d’Etat d’origine irakienne n’a pas pu s’empêcher de faire le sale boulot.

Il a, par ailleurs, souligné la liste des villes qui sont ravies d’accueillir des centaines de migrants, certaines sont déjà bien envahies, ce qui va donner lieu à de jolies confrontations ethniques comme à Genk ou à Liège, bien joué Sammy : “Les nombreux bourgmestres qui prennent leurs responsabilités, comme à Coxyde, Auderghem, Dilbeek, Molenbeek, Lommel, Lombardsijde, Bourg-Léopold, Damme, Evere, la Ville de Bruxelles, Bassenge (Glons), Charleroi, Aywaille (Nonceveux) et Namur, prouvent qu’il peut en être autrement. Et maintenant encore, à Ypres et à Ixelles, où des places sont encore ouvertes”.

La ville de Boom dans la province d’Anvers et son bourgmestre N-VA Jeroen Baert ont l’air, eux aussi de vouloir résister au travail de sape de notre Sammy Mahdi parfaitement intégré, tellement intégré qu’il ne pense qu’à une chose pourrir le quotidien des belges (objectivement Theo Francken et l’enveloppée Maggie de Block faisaient exactement le même travail). Oui c’est loin d’être une partie de plaisir d’avoir un centre de réfugiés à côté de chez soi, les agressions, vols voir viols vont se multiplier.

Je parie que les communes qui ont décidé d’accueillir ces réfugiés sont dirigées pour la plupart par des coalitions socialo-ecolo voir libérales dans certains cas. Je n’aime pas la N-VA ou le MR mais bon apparemment certains ont décidé de résister (mollement) à l’invasion migratoire. Choisissez bien où vous voulez vivre. Et pour ceux qui voudraient s’expatrier à l’Est – je le comprends – mais je pense qu’à plus long terme ils subiront la même chose, en fait la capitale de l’Ukraine voit son centre ville se faire assiéger, grâce au travail de son président humoriste « Gad-el »-Zelensky. Des hordes venus du Caucase (les mauvais côté du Caucase) et d’Afghanistan colonisent certains quartiers du centre ville, pendant que les ukrainiens d’Azov et d’autres groupes nationalistes vont probablement se précipiter sous les chars de Poutine, je ne le souhaite évidemment pas, mais c’est la tendance, le piège est parfait. Pendant que les uns se battent pour leur pays, dans une guerre fratricide, les gens au pouvoir en Ukraine font rentrer des milliers, voir des dizaines de milliers d’allogènes et ce n’est que le début. Après Kiev, ça sera au tour des autres grandes villes, à terme il n’y aura plus beaucoup de pays viables, de toute façon, on le sait le but est de nous faire disparaître, donc il faut nous attaquer partout et de tous les côtés, nous, les européens autochtones. Dans cette optique il faut arriver à créer des bastions, un peu partout en Europe, avant que le chaos n’arrive.

Source : 7 sur 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.