Soutien à Filippo Ferlazzo, victime de l’immigration massive !

Que s’est-il passé à Civitanova Marche, ville de la province de Macerata sur la côte adriatique de l’Italie ?

Alika Ogorchukwu, 39 ans, clandestin nigérian et vendeur à la sauvette, vous savez ceux qui vous cassent les couilles, en vendant leurs babioles sur les plages ou dans des lieux touristiques, ça c’était le « travail » d’Alika. Seulement voilà il est tombé sur un os, nommé Filippo. Là, les versions diverges Alika aurait insisté un peu trop fortement pour de l’argent, ou il aurait draguer la copine de Filippo d’après le daily mail. Toujours est-il que Filippo est entré dans une rage, qu’il a saisit la béquille d’Alika (oui c’est un handicapé…physique) qu’il l’a battu avec, avant de l’étrangler au sol, la vidéo :

Toute la classe politique italienne pleurniche jusqu’à Salvini (remarquez peut être pas Casapound et Forza Nuova). Ce qui « choque », c’est que la scène s’est passée en pleine journée, dans une rue où il y a du passage, et personne n’est intervenu. Les italiens du coin n’ont pas l’air très réceptif à « Black Lives Matter » c’est plutôt « I don’t care ».

Il a un air de Beetlejuice quand même, une énorme perte pour l’Italie.

Je ne sais pas ce qui se passe dans cette région de Macerata, mais déjà en février 2018, dans la ville du même nom, Luca Traini s’en prenait à des migrants africains pour venger le meurtre abject de la petite Pamela Mastropietro (18 ans), démembré par un dealer nigérian dont le permis de séjour avait expiré. Il a prit 12 ans de prison, les italiens dans cette région ne se laissent pas faire, un nigérian averti en vaut deux. Ne venez pas en Italie, ne venez pas en Europe tout court.

Pourquoi Filippo Ferlazzo est une victime de l’immigration massive et incontrôlée ?

Si l’Europe et l’Italie contrôlait leurs frontières, pas de Beetlejuice nigérian dans les rues, pas de propos déplacés, et donc pas de violences.

Soutien à Filippo Ferlazzo, qui risque gros, pour sa réaction incontrôlée, disons-le clairement ce genre de violences n’existe quasiment pas dans les zones d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, là où les pays sont ethniquement homogènes, et là où leurs gouvernements préservent leurs peuples.

Là où les gouvernements ont fait le choix du multiculturalisme pour leur pays, les violences se multiplient, avec le risque que ça tourne un jour en guerre civile. Faites attention à l’environnement dans lequel vous évoluez, il en va de votre santé, aussi bien mentale que physique.

Une réflexion sur “Soutien à Filippo Ferlazzo, victime de l’immigration massive !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.