Sofagate : 3000 féministes réclament la démission du goujat Charles Michel

L’ex-premier ministre belge est vraiment un goujat.

Vous avez probablement entendu parler de cette affaire désormais connue sous le nom de Sofagate : lors d’une rencontre diplomatique avec le misogyne antichrétien – et accessoirement sultan de l’empire ottoman – Recep Tayyip Erdoğan, la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen s’est retrouvée dans la situation indélicate de ne pas avoir de fauteuil à disposition et a donc été relayée dans un canapé de second plan.

Un piège diplomatique tendu par un ennemi de l’Europe dans lequel le Goujat s’est empressé de plonger, et il va le payer.

Une pétition lancée par l’organe féministe Millennia a récolté à l’heure actuelle plus de 3000 signatures :

« Erreur à l’encontre de la diplomatie. Le dictateur vous a tendu un piège à tous deux en ne plaçant qu’un seul siège à côté du sien pour la rencontre officielle. Et vous, M. Michel, vous êtes précipité sur ce siège, presque couché tant vous vouliez l’occuper. […] Vous avez été grossier avec une égale, vous l’auriez été de même avec un homme ou une femme. Erreur à l’encontre de l’Union européenne. Votre attitude irréfléchie porte préjudice à l’ensemble des citoyennes et des citoyens de l’Union européennes face au président de la Turquie, offrant au dictateur une image de conflit interne, de faiblesse d’intelligence et de réaction. Erreur à l’encontre des Droits humains et particulièrement des droits des femmes. […] En prenant ostensiblement le leadership en tant qu’homme sur une femme pourtant votre égale en titre politique, vous offrez un renforcement au dictateur sur l’écrasement qu’il veut imposer aux femmes et aux filles de la Turquie« , précise le document.

Peut-être le Goujat estime-t-il que la place de la femme est à la cuisine ?

On est loin de la Tradition européenne et de la Fin’amor.

Charles Michel prétend avoir du mal à dormir depuis ce terrible incident diplomatique. Peut-être a-t-il compris qu’il n’était pas bon de manquer ainsi de révérence et de courtoisie dans le monde occidental moderne ?

Source : RTL

Une réflexion sur “Sofagate : 3000 féministes réclament la démission du goujat Charles Michel

  • 12/04/2021 à 12:24
    Permalien

    non , ce n’est pas un goujat , ursula n’avait rien à faire dans une histoire d’hommes …….musulmans , elle devait se plier a son maître , je ne crois pas que ursula ait manifesté autre chose que soumission a ce dictateur jusqu’à présent !! ceci est un problème politique et pas féministe , n’enterrons pas le pamphlet politique sous une couche de féminisme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.