Mons : une armée d’agriculteurs part en guerre contre des rastaquouères invasifs et transpirants

2022 : tout le zoning de Géothermia est occupé par des gitans.

Tout ? Non, car quelques irréductibles agriculteurs sûrs d’eux-mêmes et dominateurs ont la ferme intention de défendre leur bout de lopin jusqu’à la mort s’il le faut.

Car ce n’est pas la première fois que des bohémiens intrusifs squattent ce zoning ; à en croire le voisinage, ce serait même devenu monnaie courante. Ainsi, depuis quelques jours, c’est une cinquantaine de caravanes qui se sont installées ─ une fois n’est pas coutume ─ à l’entrée de l’autoroute E19-E42.

Comme le dirait Benoit Patard : ils se permettent tout ces gens là.

La ville de Mons est d’ailleurs parfaitement consciente du problème.

« Il y a un terrain qui est mis à disposition à Ghlin mais qui n’est plus que rarement choisi par la communauté du voyage lorsqu’ils viennent à Mons »

En 2021, la ville a d’ailleurs tenté de déporter massivement les gitans vers un terrain situé à Jemappes derrière le magasin Wilson ─ fort heureusement pour la démocratie, les riverains se sont levés comme un seul homme pour lutter contre ce projet de nature nazie et ainsi permettre aux gitans de continuer à errer ça et là, comme bon leur semble tels de bons cosmopolites nomades apatrides qu’ils sont.

Christie Morreale ─ que nous avons épinglée en long et en large et en profondeur ici ─ s’était d’ailleurs exprimée sur la question :

« Une aire d’accueil aménagée aurait permis d’améliorer significativement l’accueil des groupes de gens du voyage. La situation géographique de Mons l’amènera toujours à devoir faire face à des arrivées impromptues de communautés »

C’est le point de vue qui ne vit pas à côté des gitans qui puent et qui pètent toute la journée. Je crois savoir que madame Morrueale réside dans de beaux quartiers qui ne sont pas accessibles aux gens comme vous et moi.

C’est alors que la solution finale au problème des gitans de Géothermia apparut dans un éclair de génie absolument fantasmagorique à un brave fonctionnaire travaillant pour la commune : faire appel aux agriculteurs de la région pour planter du blé et du colza sur le terrain afin de le rendre inoccupable.

N’EST-CE PAS DU GÉNIE ABSOLU ?!?

Photo du fonctionnaire pris en plein délire monomaniaque

« On a déjà essayé d’autres obstacles comme des blocs de béton mais le problème c’est que l’on ne peut pas condamner l’accès puisqu’il y a une entreprise… »

Je suis absolument mort de rire. J’exige que soit remise à cette personne une croix de chevalier avec feuilles de chênes pour sa transparence, sa lucidité et son génie dantesque dans le traitement de la question des gitans de Géothermia. Le pays, l’Europe a besoin d’hommes de cette veine pour faire face aux défis que pose le XXIème siècle !

Source : SudInfo

Une réflexion sur “Mons : une armée d’agriculteurs part en guerre contre des rastaquouères invasifs et transpirants

  • 25/08/2022 à 21:15
    Permalien

    La question montoise; que fait, que dit le bel Elio? Non, ce n’est pas un coup monté par l’extrême ‘drouate’.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.