Molenbeek : un transsexuel de 13 ans se fait agresser par des allogènes le jour de la gay pride

Il y a deux semaines c’était l’homme-à-talons Laura qui se faisait exploser la tête à Charleroi par une horde de maghrébins ; cette fois, c’est le jeune Luca Busard, un gamin ─ ou une gamine, je n’ai toujours pas compris si Luca était doté d’un pénis ou d’un vagin ─ qui a découvert les joies du vivre-ensemble le jour de la fierté homosexuelle.

Alors que 120.000 personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour s’échanger la variole du singe à travers leurs muqueuses anales, le petit Luca vêtu de son petit drapeau arc-en-ciel ne passa pas inaperçu parmi la faune locale qui décida de le prendre pour cible.

À la décharge des agresseurs, je tiens à souligner l’humanité avec lequel ils ont traité ce jeune gamin puisque ladite agression se limita à une légère brûlure dans le cou ─ à titre de comparaison, dans leurs pays, les mêmes allogènes balancent les homosexuels du haut des immeubles.

Je ne reviendrai pas sur l’analyse de fond que j’ai déjà produite ici : nous assistons en direct à une scission de la gauche entre d’un côté le lobby woke-LGBT et de l’autre le lobby racialo-indigéniste.

Je ne saurais que trop déconseiller à nos amis LGBT d’éviter à l’avenir les quartiers remplacés lorsqu’ils trimbalent des drapeaux arc-en-ciel. C’est dangereux pour leur survie.

Sources : Hln, DH

2 réflexions sur “Molenbeek : un transsexuel de 13 ans se fait agresser par des allogènes le jour de la gay pride

  • 27/05/2022 à 10:24
    Permalien

    Encore un p’tit gars (ou gatte) qui ne sent pas chez lui à Molenbeek comme Conner Rousseau.

    Répondre
  • 27/05/2022 à 16:54
    Permalien

    Les immigrés font le travail que les blancs ne veulent pas faire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.