Mariage géant à la synagogue de Brooklyn: des milliers de participants sans masque

Yoel Teitelbaum, petit fils du Grand Rabbin de la variante Satmar du judaisme Aaron Teitelman s’est marié le 8 novembre dernier au temple hassidique Yetev Lev de Williamsburg à Brooklyn (New York, Etats-Unis).

Les images et vidéos publiées par le journal yiddish « Der Blatt » et reprises par le « New York Post » montrent des milliers de personnes dans l’assistance, serrées les unes sur les autres et ne portant pas de masque. Précisons que cette synagogue peut accueillir jusqu’à 7.000 personnes et que les images montrent clairement une salle qui est bondée. La vidéo montre l’assistance en train de chanter, de danser et de faire la bronca.

Suite à l’annulation du mariage du petit-fils du frère d’Aaron Teitelman, Zalman Teitelman, voici quelques semaines, par l’Etat de New-York, les organisateurs avaient cette fois pris leurs précautions: toutes les invitations se sont faites de bouche-à-oreille, dans le plus grand secret.

Selon le journal « Der Blatt » (qui veut dire « la page » en yiddish, pas « la blatte »): vu les restrictions gouvernementales actuelles dues au COVID, les préparations ont été faites discrètement et dans le secret, afin de ne pas attirer les regards des étrangers ».

Cette incroyable rencontre des esprits a cependant été évincée mais ni « Der Blatt » ni le « New-York Post » n’expliquent qui leur a confié la vidéo.

Naftuli Moster, directeur du YAFFED, organisation visant à améliorer l’éducation séculaire dans les yeshivas, commente: « Les dirigeants de la communauté hassidique montrent une capacité étonnante à convaincre leurs ouailles à violer les règles établies pour l’épidémie du COVID ». Il ajoute: « Cette capacité est aidée par les politiciens feignant de ne rien voir, pour des raisons politiques. »

Avoisinant exactement la synagogue se trouve deux compagnies de pompiers, mais ils ont commenté n’avoir rien vu ni entendu. De même aucune patrouille de police n’a rien remarqué. Pas de rapport non plus de la part des policiers gardant en permanence les édifices religieux judaiques.

« Der Blatt » a précisé que la mariée se prénomme Miriam. Aux dernières nouvelles, elle n’a pas attrapé le COVID.

Source: New-York Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.