Le ministre socialiste André Flahaut veut éradiquer le national-socialisme

André Flahaut ainsi que ses compères Ahmed Laaouej (PS) et Philippe Goffin (MR) ont déposé ce jeudi au parlement une proposition de loi visant à réprimer « tout acte effectué en lien avec le nazisme et idéologies apparentées ».

Flahaut considère que la situation est actuellement ambigüe en Belgique. A la lecture de la loi Moureaux, le salut nazi n’est pas formellement interdit et reste sujet à interprétation. L’objectif de cette loi est donc de condamner fermement tout ce qui peut rappeler de près ou de loin l’idéologie nationale-socialiste.

« Face à la montée inquiétante des discours de haine, face à l’extrémisme, à la xénophobie et à tous les racismes, il est urgent de poser un acte fort afin de rappeler que certains gestes sont chargés d’une symbolique que nul ne saurait ignorer. Nul ne peut ignorer la signification de ce geste [le salut nazi] ni les souffrances, le sang et les larmes auxquels il renvoie » déclare le ministre socialiste.

Il poursuit : « En Allemagne et en Autriche, ce geste, comme toute la symbolique qui entoure le régime nazi, est constitutionnellement interdit. En Suède, aux Pays-Bas, en République tchèque, mais encore en Slovaquie et en Pologne, il peut être rattaché aux crimes de haine et, partant, donner lieu à des condamnations ».

Toute la subtilité de cette proposition est contenue dans ces quelques mots : « et idéologies apparentées ».

Car la démarche est claire : la proposition de loi vise à lever l’ambigüité et inscrire dans la constitution que lesdites idéologies ne sont pas compatibles avec les valeurs de la Belgique. La question est alors de savoir ce que le ministre Flahaut considère comme des « idéologies apparentées » ; dès lors il est évident que cette proposition de loi, si elle était adoptée, consisterait en un durcissement et un élargissement de la loi Moureaux qui restreint la liberté d’expression et condamne les citoyens au nom des valeurs de tolérance et de vivre-ensemble promues par le gouvernement.

Sources : LeSoir, DH

8 réflexions sur “Le ministre socialiste André Flahaut veut éradiquer le national-socialisme

  • 19/11/2020 à 11:03
    Permalien

    Il ferait mieux d’éradiquer tous les « PARVENUS » de son parti de magouilleurs voleurs profiteurs. Mais il est vrai qu’alors son parti n’existerait plus !!!

    Répondre
    • 19/11/2020 à 11:54
      Permalien

      entièrement d ‘accord , ils ont vraiment rien d ‘autre a faire , voter une loi sur laquelle tout le monde est d’accord ça sert à quoi en fait , brasser du vent

      Répondre
  • 19/11/2020 à 11:56
    Permalien

    le ps scie donc la branche sur laquelle ils sont assis , quand on parle de racisme est ce uniquement dans un sens ?? cela n’est pas stipulé par flahaut , je pensais quand même que les socialos auraient éjecté ce personnage complètement inutile

    Répondre
  • 19/11/2020 à 13:37
    Permalien

    Au nom de la tolérance (la leur), la situation est devenue intolérable: l’islamisme gagne du terrain et les assassins s’en donnent à coeur joie!

    Répondre
  • 20/11/2020 à 12:26
    Permalien

    INCROYABLE !! alors il est prêt à éradiquer le PS qui par l’histoire a été reconnu le parti le plus en collaboration à cette époque là !!

    Répondre
  • 21/11/2020 à 21:35
    Permalien

    Attention à la culture de base car le moustachu était un grand et vrai socialiste de plus un socialiste qui veut éliminer le national socialisme là je ne comprend pas car la base est la même ? S’attaquer au nazisme ou islamisme (se termine par isme) serait plus judicieux.

    Répondre
  • 23/11/2020 à 15:36
    Permalien

    Curieuse cette »tolérance » au nom de laquelle le P.S. veut poursuivre tous ceux qui ne seraient pas respectueux de ses « valeurs de tolérance » !

    Répondre
  • 26/11/2020 à 21:57
    Permalien

    très utile, sachant qu’en Belgique Francophone le soit disant extrémisme ne fait plus à peine que 0,02% dans quelques communes, avec 0% de conseillers communaux, sans doute la technique de la chaise vide.
    Avec une démographie Afro islamiste galopante qu’on ne sait pas gérer et qui est le terreau d’une criminalité terroriste.
    Oui bref tout sauf les statistique ethniques, qui masquent bien la réalité d’une immigration hostile qui se maintient sur le territoire par la criminalité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.