Le congolais Junior est expulsé du pays parce qu’il est nul en chimie ; les étudiants gauchistes de LLN enragent

Junior fait partie de cette génération d’africains qui connaissent Victor Hugo sur le bout des doigts et qui sont venus sauver l’Occident parce que les Européens seraient trop fainéants pour étudier.

Arrivé en Belgique le 18 septembre, le jeune homme était censé démarrer un cursus universitaire à Louvain-neuve et enrichir les petites étudiantes gauchistes par sa culture et sa virilité gargantuesque.

Le problème, c’est que Junior est nul en chimie et qu’il n’a pas pas pu répondre à des questions de base posées par des policiers à l’aéroport qui ont trouvé le motif de son voyage pour le moins suspect. Par conséquent, l’Office des Étrangers a ordonné l’expulsion de Junior et la décision a été confirmée par le Conseil du Contentieux des Étrangers.

Une centaine d’étudiants ont manifesté leur soutien à Junior ce vendredi en milieu de journée et une pétition exigeant sa libération fut alors créé par Cloé, étudiante de Louvain-la-neuve :

« J’espère de tout cœur qu’il sera libéré, clame Cloé, à l’origine de la pétition. Et dans tous les cas, on continuera à se mobiliser pour Junior et pour tous les autres, ceux dont on n’est pas au courant. Pour Junior, c’est après avoir vu un post Facebook que j’ai lancé la pétition. Mais peut-être qu’il serait resté sous silence, il aurait été renvoyé au Congo et on ne l’aurait jamais su. Nous, citoyens, étudiants, collectifs, on n’a pas envie que des personnes qui n’ont rien fait soient mises en centre de détention et menacées d’expulsion« .

Lucas van Molle, président de la Fédération des Etudiants francophones (FEF) s’exprime également sur le sujet :

« Sa situation psychologique est en train de se dégraderIl n’y a rien qui justifie cet enfermement. Junior a été envoyé à l’aéroport hier et il a réussi à résister à son expulsion. Et on ne sait pas quand aura lieu la prochaine tentative. Il faut que les choses se débloquent rapidement, qu’il puisse sortir de là, se reconstruire et vivre sa vie d’étudiant comme tout le monde. »

Pourquoi ces gens défendent-ils Junior, le nullos qui ne connait pas la composition chimique de l’acide désoxyribonucléique ?

Parce qu’il s’agit d’un noir.

Troquez Junior par Vladimir le Russe, Hermann l’Allemand, Vincenzo l’Italien ou Claudia la Québécoise et jamais vous n’auriez entendu parler de cette affaire ; jamais une pétition n’aurait été lancée et pas une ombre ne se serait manifestée dans les rues crasses puant le vomi de Louvain-la-neuve.

Les tenants du marxisme culturel estiment qu’un noir est une victime par essence ; ils se sentent alors le devoir moral de venir à la rescousse de l’opprimé, tenu en joug par un système raciste et oppressif qui lui voudrait du mal au seul titre de sa couleur de peau.

Connerie et délire d’étudiant gauchiste.

La réalité, c’est que Junior est nul et n’a pas les connaissances suffisantes pour prétendre démarrer un cursus dans une université d’Europe de l’ouest.

J’invite donc Junior à se procurer « La chimie surprenante » afin de monter rapidement en compétence dans ce domaine capital. J’ai acheté la même chose à mon neveu de huit ans, il adore.

En guise d’alternative, il peut toujours regarder l’excellente série Breaking Bad qui narre la transformation d’un raté en Surhomme nietzschéen fabriquant de la méthamphétamine :

Ça lui apprendra les bases.

Source : RTBF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.