L’Afrique du Sud au bord de la guerre civile : émeutes, pillages, 72 morts pour l’instant

L’ancien président Jacob Zuma a été incarcéré pour outrage à la justice sud-africaine.

Il fait face à plus de quinze chefs d’accusation de racket, de corruption, de fraude, d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent, accusations auxquelles il a plaidé non coupable lors d’une comparution en mai.  La Cour constitutionnelle a ordonné son arrestation pour avoir refusé de témoigner devant la commission sur le pillage de l’État.

Ce corrompu a notoirement ruiné son pays. Il n’a que le châtiment qu’il mérite. C’est déjà rare de voir un ex-chef d’état en prison, ses partisans sont encore très nombreux dans le pays et ils mettent le pays à feu et à sang, des scènes de pillage, des affrontements avec la police, des milices se créent, des pénuries de nourriture et d’essence font aussi leur apparition dans le pays. A ce jour il y a déjà 72 morts.

Pieter Willem Botha, ancien premier ministre sud-africain (de 1978 à 1984) avait-il raison ? « Les noirs ne peuvent pas se gouverner eux-mêmes parce qu’ils n’ont pas le cerveau et la capacité mentale pour gouverner une société … Donnez-leur des armes, ils s’entretueront, donnez-leur du pouvoir, ils voleront l’argent du gouvernement (ce que Jacob Zuma a fait), donnez-leur l’indépendance et la démocratie , ils l’utiliseront pour promouvoir le tribalisme, l’ethnicité, le sectarisme, la haine, les tueries et la guerre !”


Du pur racisme auquel nous ne souscrivons pas ici à Belgicanews, mais le pasteur noir américain « Manning » ne dit pas quelque chose de tellement différent dans cette vidéo :

D’ailleurs il y a un pays qui a réussi à être très bien géré par des noirs, ça s’appelle le Wakanda… attendez on me signale dans l’oreillette qu’il s’agit d’une fiction hollywoodienne, je m’insurge ! c’est du pure racisme de déclarer ça.

Bref : il existe un espoir en Afrique du Sud, une « oasis » qui ne sera peut-être pas si touché que cela par la crise, il s’agit d’Orania, qui pourrait bien encore grandir encore avec cette crise et en profiter, on vous présente ce paradis en plein milieu de l’Afrique du Sud, ce monde à part, reculé, auto-géré et autonome :

Ce genre d’initiative est à multiplier, surtout ici en Europe de l’Ouest, ces bastions sur le long terme pourraient émerger et être des embryons d’Etat sur plusieurs générations. Ne croyez pas qu’ici en Europe, vous êtes à l’abri d’un scénario à la sud-africaine, ça mettra juste quelques décennies de plus, peut-être beaucoup moins dans des pays comme la France. Courage, rassemblons-nous, construisons et l’avenir sera à nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.