La Princesse de Norvège Martha Louise renonce à la royauté afin de se marier avec un marabout libano-antillais

Rappel du plan Coudengove-Kalergi, qui est la feuille de route de toutes les institutions avec « Union » dans leur nom et de l’Union Européenne en particulier.

En fait de « feuille de route », il s’agit plutôt d’une feuillée, remplie de merde dégoulinante.

Idéalisme pratique – chapitre 4 – consanguinité – croisement: « L’humain du lointain futur sera un métis. Les races et les castes d’aujourd’hui seront victimes du dépassement toujours plus grand de l’espace, du temps et des préjugés. La race du futur, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Égypte ancienne, remplacera la multiplicité des peuples par une multiplicité des personnalités. »

Voici qu’une princesse norvégienne, dont les ancêtres remontent à Eric le Rouge, renonce à ses prérogatives royales afin de pouvoir se marier avec un certain Durek Verrett, de trois ans plus jeune qu’elle. Agée de 51 ans, Martha Louise est certainement ménopausée et stérile, elle a déjà eu trois enfants avec un écrivain norvégien, qui s’est suicidé après son divorce.

Agé de 48 ans, Durek Verrett élevé par une mère d’origine indienne et norvégienne et un père d’origine haïtienne. A 12 ans, il décide de devenir chaman et donc entame des études chamaniques au sein de l’Institut National Holistique. Il propose ses précieux conseils lors de conférences, séminaires ou autres ateliers payants. Plusieurs personnalités d’Hollywood, comme l’actrice Gwyneth Paltrow ou l’acteur Antonio Banderas, comptent parmi ses adeptes. 

Voilà, voilà.

Pour notre part, Martha Louise aura répondu à une annonce toutes-boîtes, du genre « marabout africain répare votre PC par téléphatie »

Source: idéalisme pratique, gala

Une réflexion sur “La Princesse de Norvège Martha Louise renonce à la royauté afin de se marier avec un marabout libano-antillais

  • 20/11/2022 à 15:27
    Permalien

    Il est bon, de signaler que ce ‘marabout’ a vendu aux acteurs d’’Hollywood, dont Gwyneth Paltrow et Antonio Banderas, des gris-gris (262 $ pièce) les protégeant du Covid. Comme ces braves gens ne l’ont pas attrapé, il en découle que ces amulettes sont bien plus sûres que que le poison de Pfizer, Moderna ou Johnson & Johnson.
    Ne rions donc pas de ce brave Durek Verret qui est probablement plus honnête que le Sieur Bourla et ses milliards de bénéfice.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *