La justice namuroise déclare illégale l’utilisation du Covid Safe Ticket

De Croo fulmine de rage à l’heure où j’écris ces lignes.

Le tribunal de première instance de Namur a déclaré mardi soir illégale l’utilisation du Covid Safe Ticket ─ officiellement pour des raisons de protection des données des citoyens. La Région Wallonne est ainsi condamnée à mettre un terme à l’utilisation du CST sous sept jours à compter desquels elle sera soumise à une astreinte de 5000 € par jour de retard.

Victoire sur ce gouvernement de tocards ? Pas vraiment.

Je tiens à tempérer les ardeurs des gens qui se réjouiraient outre-mesure de cette déclaration ; rappelez-vous, en début d’année, lorsqu’un tribunal avait condamné l’État belge à lever l’ensemble de ses mesures restrictives sur la population sous peine d’amende. Ce seul résultat de cette mesure fut de permettre au gouvernement de créer un cadre juridique plus fin, plus détaillé, moins enclin à subir les attaques en justice de quelque collectif impertinent qui voudrait s’attaquer à l’ogre Cronos, le plus froid des monstres froids.

Il est fort à parier que cette mesure du tribunal de Namur ne changera strictement rien.

Cette déclaration d’illégalité est purement symbolique et permettra à terme au gouvernement de renforcer sa législation et son contrôle de la population par un cadre plus rigoureux et reproductible ad vitam aeternam. Le gouvernement a évidemment fait appel et ne compte pas laisses les Belges se pavaner dans les rues du plat pays comme s’ils étaient des citoyens libres.

Le vieux boomer De Croo ne le permettra pas.

Gardez en tête que l’objectif final du gouvernement, c’est l’obligation vaccinale.

Pour rappel :

Vandenbroucke, Dedonder, Magnette, Prévot… : tous unis derrière la vaccination obligatoire

L’obligation vaccinale se précise pour l’ensemble de la population belge

Fin de la tolérance : vers la troisième dose et l’obligation vaccinale

L’objectif du gouvernement : licencier tous les non-vaccinés d’ici un an

Ce que le gouvernement veut, le gouvernement l’obtient. Ce qui est condamné par le tribunal de première instance de Namur, ce n’est pas la ségrégation de la société autour de la question sanitaire mais le Covid Safe Ticket dans sa forme actuelle, mettant sur un même pied d’égalité les piqués triplement dosés avec des non-vaccinés ayant réalisé un test PCR sous 72 heures. Ne croyez pas une seule seconde que l’apartheid sanitaire va s’arrêter en si bon chemin ; bien au contraire, il ne fera que se renforcer et le délire autour du variant Omicron ne fait que renforcer cette thèse.

Bientôt les tests PCR ne seront plus jugés fiables et seront jetés à la poubelle.

Le seul moyen pour vous d’être inséré au sein de la société, ce sera d’être vacciné et d’avoir reçu vos cinquante-deux doses annuelles.

J’en fais le pari.

Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.