La controverse Joe Rogan, antivax, racisme, « Planète des singes »

Qui est Joe Rogan ? Américain, originaire de Newark dans le New Jersey (vous ne voulez pas connaître cette ville), d’ascendance italienne et irlandaise, pratiquant d’arts martiaux à un haut niveau. Il sait d’abord fait connaître comme commentateur UFC (principale organisation de combats MMA), puis comme comédien mais surtout il anime depuis plus d’une dizaine d’années, le podcast le plus écouté du monde. 11 millions d’auditeurs sur la plateforme Spotify, le géant suédois, sa chaîne youtube atteindra bientôt les 12 millions d’abonnés, c’est assez énorme en terme d’audience.
Beaucoup d’invités en tout genre mais certains très célèbres (Elon Musk, Alex Jones, Edouard Snowden), un discours sans filtre (enfin presque sinon il ne serait pas sur Youtube et Spotify), pourquoi lui cherche-t-on des poux depuis un peu plus d’une semaine ?

Joe Rogan se dit libertarien, et son public est plutôt de droite, conservateur, il a su rassembler au-delà des frontières gauche / droite dans son émission, il invite des gens de tout bord (pas trop radicaux quand même, on va dire la limite à droite c’est Jordan Peterson).
Récemment il a invité plusieurs figures « anti-vaxx », des gens qui s’opposent à la vaccination concernant le Covid et à la narration officielle des gouvernements et des médias et on lui est rapidement tombé dessus (même si, entre-temps, une partie des médias et des politiques changent leur narration sur le Covid et l’obligation vaccinale).

Le 31 décembre, Joe Rogan invite dans son émission Robert Malone, scientifique, considéré comme le père des vaccins ARN, qui remet en cause l’efficacité des vaccins contre le Covid et s’oppose à la vaccination des enfants.

Si vous tapez son nom sur Google, vous trouverez dans les 1ers résultats de votre rechercher, des articles de la presse « mainstream » remettant en cause la crédibilité de Robert Malone, pourtant virologue et spécialiste des vaccins. On peut penser qu’il est un peu plus légitime que quelques scribouillards ou subventionnés Pfizer (n’est-ce pas Manu?).


Pendant 3 heures, Malone et Rogan discutent entre autres, du fait que le président Joe Biden ne soit pas vacciné, qu’il ne fallait pas faire confiance aux chiffres officiels concernant le Covid parce que les hôpitaux reçoivent des primes si les patients ont le virus. Il pointe aussi du doigt un personnage intéressant « James C. Smith (ou Jim Smith) » qui a été directeur général de « Thomson Reuters » de 2012 à 2020, groupe qui gère la fameuse agence de presse « Reuters » une des plus importantes au monde. Et qui est aujourd’hui membre du conseil d’administration de ….. Pfizer et du forum économique mondial d’un certain Klaus Schwab (The Great Reset). Si ça sonne un peu trop conspi pour vous c’est carrément sur sa fiche wikipedia, ça n’est pas caché et ça n’est pas sorti tout droit d’un site conspi à 2 centimes. Ca va, vous commencez à comprendre ? Je rajouterai que la vidéo entre de l’entretien de Malone par Rogan a été bannie de Youtube (la liberté d’expression).

Et depuis, Joe Rogan est victime d’une chasse aux sorcières, d’abord le vieux chanteur-boomer Neil Young a retiré sa musique de spotify, quelques autres « has been » ont décidé de retirer leur musique de la plateforme suédoise. Le but étant de faire pression sur Spotify pour supprimer l’émission de Joe Rogan, rien à faire, le patron du géant suédois a choisi Joe Rogan.

Les boomers tremblant devant le coronavirus, ça n’était pas suffisant pour le faire tomber, alors devinez-quoi ? On est allé chercher une affaire de racisme, à la bonne heure, vous voulez bannir, ostraciser quelqu’un qui n’est pas conforme à votre idéologie ou pas assez, quoi de mieux qu’une bonne vieille affaire de racisme ? Joe Rogan avait l’habitude de prononcer le mot « nigga » (négro en français) dans son émission, jusque là ça ne posait pas de problèmes, mais puisque Joe Rogan invite des antivaxx dans son émission qui est l’une des plus populaires sur la planète, on vous sort la carte magique du racisme. La chanteuse India.Arie a notamment diffusé une vidéo où il prononce une vingtaine de fois le fameux « nigga » (« négro »), bien sûr c’est coupé et cité hors contexte. Elle a accusé Joe Rogan d’être « consciemment raciste » avant de dire l’inverse et a également retiré sa musique de Spotify. Bref la cohérence et l’honnêteté chez certaines personnes, ça fait

La carte racisme ou antisémitisme c’est magique, c’est comme lorsque vous jouiez au Monopoly enfant, vous savez quand vous tombiez sur une carte qui vous disait : « Ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20,000 francs et ALLEZ DIRECTEMENT PRISON ! ».

Alors Joe Rogan n’est pas un quidam, il n’ira pas en prison et les accusations contre lui sont grotesques mais on essaie de faire chavirer son bateau.

On lui a également ressorti une vidéo où il parle de « Planet of the Apes » en entrant dans un ghetto où la population est entièrement afro-américaine :

L’extrait qui a circulé sur le web montre les 20 premières secondes de la vidéo, alors que quand on regarde l’extrait de 5 minutes, elle est plutôt antiraciste que raciste, mais la dictature du politiquement correct est passée par là.

Joe Rogan a retiré 70 vidéos de spotify sans doute toutes les vidéos où il prononce le mot « nigga » et celles où il a des invités qui remettent en cause le vaccin.

Plus vous grimpez dans la société et que vous êtes un personnage publique, plus chaque mot que vous prononcez est scruté, passé à la loupe et votre « fenêtre de liberté d’expression » se restreint. Avant de pouvoir renverser un jour la table, mieux vaut agir dans l’ombre pour le moment. Le pouvoir qui agite son jouet le « politiquement correct » est bien trop important, vous ne faites pas le poids même si ça peut être tentant, je pense que l’énergie et l’argent dépensés n’en valent pas la peine. Le pouvoir peut vous donner le rôle du méchant Trump, Zemmour, Bolsonaro mais il ne le donne qu’à des gens qu’il peut contrôler.

A bon entendeur…

Source : LATimes

2 réflexions sur “La controverse Joe Rogan, antivax, racisme, « Planète des singes »

  • 10/03/2022 à 09:25
    Permalien

    J’aimerais que l’on m’explique:
    -En décembre 2021, 62% des vaccinés refusent à Noël de partager leur table avec des non vaccinés;
    -En janvier 2022, le crétin de l’Elysée affirme vouloir ’emmerder les non vaccinés’ soutenus en cela par toute la presse de m… Le geignnrd Di Rupo chouine en exigeant la vaccination obligatoire car ‘la maladie conduit à la mort’. Le ministre allemand de la santé déclare qu’il faut vacciner tout le monde car « au printemps, on sera tous morts, guéris ou vaccinés ». A cette époque-là, les services de réanimation seraient à ce qu’il paraît engorgés par les non-vaccinés qui empêchent les opérations.
    -Quinze jours plus tard, les non-vaccinés disparaissent des merdia et quinze jours après on lève les restrictions de la tyrannie sanitaire.
    Qui peut expliquer cet étonnant miracle?
    l

    Répondre
    • 11/03/2022 à 09:54
      Permalien

      Je vais vous raconter une histoire vécue;
      En 1985, je travaillais en Iraq. C’était la guerre Iran-Irak. Bagdad étant assez proche de la frontière iranienne, la ville était la cible de missils iraniens. Il en tombait parfois trois sur une nuit, puis calme plat pendant quelques semaines.
      Comme source d’informations, nous écoutions Radio France International en ondes courtes. Ça passait très bien.
      Le lendemain de la chute d’un missil, le reporter de RFI, en poste à Bagdad, pendant le journal nous dit : Bagdad est à feu et à sang !
      Nous qui vivions à Baghdad, certes, on avait entendu le missil tombé loin dans les faubourgs, mais la vie était normale en ville.
      L’après-midi, ce même journaliste sirotait un Ricard, les pieds dans l’eau de la piscine de l’hôtel Méridien, situé en face du Shératon, mais la ville est à feu et à sang!
      Ce jour là, les expatriés français ont compris qu’être journaliste (Il y a des exceptions HEUREUSEMENT !!!) , cela vous donne deux choix : soit être au chômage, soit faire la pute pour le système.
      C’est ce à quoi nous assistons depuis longtemps.
      Je ne vois et entend que des abrutis autour de moi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.