La Commission Européenne en passe de voter la surveillance de vos emails et messages privés sur les réseaux sociaux par la police

Les membres du Parlement européen viennent d’accueillir favorablement le projet de la Commission européenne visant à obliger les fournisseurs de services de courrier électronique, de messagerie et de chat à fouiller dans les conversations privées des utilisateurs et à signaler les « contenus illégaux », selon l’eurodéputé Patrick Breyer.

Breyer, un militant allemand des droits numériques qui représente le Parti Pirate allemand au Parlement européen, a révélé que ses collègues députés avaient voté à une écrasante majorité en faveur de « l’intention de la Commission d’obliger les fournisseurs d’e-mails, de messagerie et de chat à rechercher dans tous les messages privés du matériel prétendument illégal et à le signaler à la police » sur les médias sociaux.

Concrètement, dès que cette mesure sera mise en application, la vie privée N’EXISTERA PLUS. Des recherches seront effectuées par des agents de police dans vos emails et vos messages privés sur les réseaux sociaux (Facebook, Whatsapp, Instagram, rien n’y échappera) sur base de mots-clés définis par des algorithmes et tout propos condamnable sera rapporté à la justice.

#ChatControl, comme Breyer et d’autres militants appellent les mesures proposées, « signifiera une surveillance de masse privatisée et la fin du secret numérique de la correspondance », a-t-il averti.

« Il n’est pas nécessaire d’obtenir une ordonnance d’un tribunal ou d’avoir un soupçon initial pour fouiller vos messages. Cela se produit toujours et automatiquement », prévient-il, ajoutant que « si un algorithme classe le contenu d’un message comme suspect, vos photos privées ou intimes peuvent être visionnées par le personnel et les contractants de sociétés internationales et par les autorités de police ».

« La messagerie et le contrôle du chat sans discernement incriminent à tort des centaines d’utilisateurs chaque jour. Selon la police fédérale suisse, 90 % du contenu signalé par les machines n’est pas illégal » , a-t-il souligné.

Le vote final de la motion en séance plénière aura toutefois lieu entre avril et mai de cette année. Voici le détail des prochaines étapes :

Source : Patrick Breyer

Une réflexion sur “La Commission Européenne en passe de voter la surveillance de vos emails et messages privés sur les réseaux sociaux par la police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.