Kidnappings, passages à tabac, vols : les jeunes Liégeois profitent du déconfinement.

Viens dans ma camionnette que je te montre un lapin

Depuis une semaine, une vague de témoignages déferle sur la cité ardente. Des gens prétendent avoir été enlevés dans la nuit noire puis abandonnés au milieu de nulle part à demi nus.
Si nous étions dans les années 90, on aurait pu envisager le kidnapping scientifique alien avec pose d’une puce de traçage via colonoscopie, malheureusement dans les années 20 nous avons d’autres envahisseurs venus d’ailleurs beaucoup moins rigolos. Il s’agit bien-sûr de jeunes comme précisé par nos confrères de la dernière heure.

Je vous partage le premier témoignage qui a fait le tour de facebook :

La vie palpitante des habitants de la cité ardente

Un témoignage qui glace le sang ! Qui glace le sang si on est une jeune fille avec une photo de profil de soi en maillot de bain et qui commente la publication en se plaignant que le monde est moche et qu’il faut investir MASSIVEMENT dans l’éducation. Moi mon sang n’est pas glacé parce que tout d’abord je ne suis pas un reptile, et ensuite parce que je ne sors pas à des heures impossibles en état d’ébriété dans les rues les plus mal fréquentées du pays.

« En cause une bande de jeunes gens qui écumaient les alentours du Carré à la recherche de proies faciles. Une fois celles-ci repérées, les jeunes gens se ruaient sur elles pour l’attraper, la frapper, l’emmener dans une voiture et repartir avec elle.« 

« Les victimes étaient alors de nouveau frappées avant d’être délestées de leur argent, cartes bancaires et autres GSM. Une fois chose faite, les personnes agressées étaient abandonnées sur le bord de la route, parfois en pleine campagne.« 

« Puis dans les heures qui ont suivi ces agressions, des retraits ont été effectués avec les cartes bancaires, parfois via le mode de paiement sans contact, parfois avec le code secret qui avait été extorqué à coups de poing et pied… Au total, les forces de l’ordre ont ainsi recensé une bonne demi-douzaine de faits !« 

Les pickpockets en avaient assez de voler des téléphones dans le dos des gens comme des sales faibles, il a fallu passer à l’étape supérieure : voler des téléphones mais en démontant la gueule des gens. Comment s’y prendre alors pour ne pas être dérangé et bien prendre son temps parce qu’on est un gros psychopathe inhumain ? Facile : Faire entrer les gens dans sa voiture et se barrer là où il n’y a pas de policier pour torturer les gens sans se presser.

Il va bientôt falloir trouver plus fort que les lampes en peau de juif pour calmer la bête brune qui sommeille dans le coeur des petits Européens parce que les « jeunes » se donnent du mal pour être chaque jour un peu plus pervers et un peu plus abominables.

Heureusement (et pour une fois), la police semble avoir arrêté les fauteurs de trouble. Par chance il s’agissait de spécimens à bas QI (qui l’eût cru) qui ne savaient pas couvrir leurs arrières.

« Il s’est ainsi avéré que ces agresseurs se déplaçaient entre autres à bord d’une VW Polo noire. Une piste intéressante qui a mené les enquêteurs jusqu’à plusieurs suspects domiciliés à Seraing et Grâce Hollogne. Puis dans la nuit de jeudi à vendredi, le véhicule a été repéré par des équipes de la police fédérale et de la police de Liège. »

Morale de l’histoire : ne vous inquiétez pas, la police veille sur vous. Quand ces individus auront été relâchés après avoir été condamnés à une semaine de prison avec sursis ou que les autres membres du gang auront mis la main sur vous ou sur votre petite fille, la police mettra une semaine avant de venir vous récupérer. C’est pour ça que la loi est bien faite et qu’il est illégal que vous sortiez armé.

Je me demande quelle nouvelle invention diabolique nous réservent les jeunes pour voler nos téléphones. Peut-être devrais-je regarder des films d’horreur pour savoir ce qui m’attend quand je pars prendre le bus à 6h du matin comme un sale blanc privilégié. Ce qui est certain c’est que je n’ai pas l’habitude de passer ma tête par la fenêtre de la voiture d’inconnus patibulaires qui me demandent des clopes à 4h du matin. Peut-être que c’est parce que je suis un méchant facho. En tout cas pour l’instant personne n’a réussi à me piquer mon téléphone.

Source : La Meuse, La DH

Une réflexion sur “Kidnappings, passages à tabac, vols : les jeunes Liégeois profitent du déconfinement.

  • 13/10/2021 à 23:24
    Permalien

    Ce serait des degrés dans la criminalité en lien à un culture d’honneur de quartier.
    Bien évidemment si par rationalité politique la récompense est supprimée parce que pour nos petites têtes blondes qui servent d’indicateur au système « cela fait germanique » et bien il n’y a plus de punition dans celui ci.
    Entretemps indirectement tout fini par porter sur le social, ça et la dans un ratio moyen de 6 mauvaise nouvelles sur 10 par jour.
    Message à ceux comme vous et moi n’avez que le travail en guise de félicité, fermez la (porte)..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.