Instauration d’une taxe pour les non-vaccinés : la Belgique suivra-t-elle les exemples québécois et autrichien ?

Ils iront chercher les non-vaccinés jusque dans les chiottes.

Le Québec s’est récemment fait remarquer sur la scène internationale pour avoir pris la décision d’instaurer une taxe spéciale pour les gens qui refusent de se faire vacciner contre le rhume-19 pour des raisons non-médicales. Lorsqu’il évoque les faits, le microbiologiste belge Emmanuel André évoque une « logique de justice » et se montre réceptif à cette décision qui fait débat.

L’Autriche, de son côté, a récemment décidé l’obligation vaccinale des citoyens de plus de quatorze ans afin d’obtenir une couverture vaccinale aussi complète que possible. Et pour s’assurer que les prolétaires Européens se fassent injecter le poison du gros Bourla tous les trois mois, le gouvernement astreindra les récalcitrants à une amende de 3600€ par trimestre. Si j’étais marxiste, je dirais qu’il s’agit là d’un complot de la bourgeoisie pour maintenir le prolétariat sous contrôle ─ fort heureusement, je ne le suis pas.

Au risque de choquer nos lecteurs, je me permets d’affirmer que ces mesures ne sont pas absurdes.

Au contraire, ces mesures pleines de bon sens ne demandent qu’à être légèrement corrigées mais l’idée d’imposer seule une partie de la société me plaît.

Je pense toutefois que le Québec et l’Autriche se trompent de cible. Plutôt que de cibler les non-vaccinés, ils feraient mieux de s’attaquer au coeur du problème : les gens qui risquent de mourir face à ce rhume.

Car je le répète une fois de plus : ce virus ne tue que des gros lards et des vieux séniles qui ne tiennent plus debout.

Aux États-Unis, 75% des gens qui sont morts du Covid présentaient quatre comorbidités différentes.

En Italie, 97% des morts comptabilisés présentaient une comorbidité :

En France, 95% des morts du Covid présentaient une comorbidité : :

Rappel de l’âge des victimes en France depuis 2020 :

Pour un virus qui est en réalité moins létal que la grippe lorsque les gens ont une hygiène de vie convenable ─ l’excès de mortalité du Covid sur la grippe visible ici est lié aux comorbidités et n’est réellement perceptible qu’à partir de 70 ans :

À la place du gouvernement québécois, j’imposerais donc une taxe pour les gros lards, les vieillards, les diabétiques, les cancéreux, les gens cardiaques, ceux qui ont de l’asthme, qui fument et qui ne mangent pas cinq fruits et légumes par jour, sans compter tous les gens qui ne prennent pas de suppléments en oméga 3.

Mais les Québécois et les Autrichiens préfèrent déclencher la chasse aux non-vaccinés et piquer vos enfants en priorité.

C’est étrange, non ?

Reste désormais à voir comment agira le gouvernement De Croo et tous les mafieux qui mènent ce pays à la dérive depuis quarante ans… oh, suis-je sot ! ils se sont déjà tous positionnés en faveur de l’obligation vaccinale.

Source : DH, Reuters

Une réflexion sur “Instauration d’une taxe pour les non-vaccinés : la Belgique suivra-t-elle les exemples québécois et autrichien ?

  • 12/01/2022 à 19:56
    Permalien

    Les homosexuels vont-ils payer une taxe car ils sont susceptibles d’attraper le Sida?
    Les fumeurs vont-ils payer une taxe car ils sont susceptibles d’attraper le cancer du poumon?
    Les filles qui ne prennent pas la pilule vont-elles payer une taxe car elles risquent de devoir avorter?
    On peut aller loin ainsi.
    Stupide mais quand on mélange médecine et hystérie, on a ce résultat.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.