Huy : la commune d’Amay démarre la construction d’une zone d’accueil pour des familles de gitans

Et croyez-moi que les riverains ─ qui n’ont pas été prévenus au préalable ─ ne sont pas très jouasses à l’idée de vivre à côté de dizaines de romanichels et de rastaquouères qui crient, qui pissent et qui geignent toute la journée.

En 2019, ce sont 500.000 euros que la commune est parvenue à obtenir pour créer non pas un complexe sportif, une bibliothèque, un laboratoire ou une exposition d’oeuvres d’art mais bien un campement pour loger des familles de gitans. L’objectif est désormais de défricher deux terrains implantés le long de la N684, et par conséquent de réduire l’espace vital de la faune et de la flore locale pour y déporter des prédateurs nomades à bas QI.

J’ai déjà expliqué dans un article précédent en quoi consistait un camp de gitans. Besoin d’une piqûre de rappel ?

Jeanine Doyen, résidente du quartier, est très surprise par le démarrage de ce chantier par la commune.

« Personne n’avait reçu des informations à ce sujet. Nous sommes pourtant une vingtaine de familles concernées. On aurait dû avoir un toute boîte pour nous informer. C’est la moindre des choses quand même »

Françoise, une autre résidente, ne semble pas plus informée :

« Je n’étais pas du tout au courant et je suis totalement contre. Je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas été consultés au préalable. Peut-être parce qu’il n’y a que 5-6 maisons ? On est des citoyens comme tout le monde ! »

Christian Renier, leader de l’opposition et chevalier des temps modernes a bien l’intention de lutter jusqu’à la dernière goutte de son sang contre l’ennemi communal qui tente d’imposer le vivre-ensemble dans la paisible commune d’Amay :

« Oui, le projet se finance grâce à des subsides, mais c’est de l’argent qui aurait pu être mis ailleurs. Au total, cela fait tout de même le troisième investissement réalisé sur la commune pour les gens du voyage, c’est interpellant ». Et de poursuivre : « Je me suis renseigné, je crois qu’il n’y a qu’un recours auprès du conseil d’État qui est possible »

Christian Renier, Européen de sang et d’esprit, vous avez tout notre soutien dans cette lutte contre l’infâme Jean-Michel Javaux, bourgmestre de la commune d’Amay et gauchiste patenté étiqueté Écolo.

Source : Sudinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.