Heroïnoman, le super héros liégeois mi homme mi femme et re mi homme derrière ! Le coup de grâce asséné au centre ville.

Vers l’infini et au-delà (= l’overdose)

« J’en ai marre d’aller à Liège, les allogènes vont vraiment trop insupportables ! »
Cette réflexion du passé n’a pas été entendue depuis de nombreux mois dans la Cité Ardente. En effet, les missionnaires génétiques à la peau dorée se sont doucement effacés pour laisser place à un organisme nouveau. Vous le savez, en biologie, dans un écosystème, chacun occupe une niche. Et quand on n’occupe pas de niche, on disparaît. Vous avez certainement remarqué, comme nous tous, que les femmes sexy n’ont progressivement plus été les seules à se faire emmerder tous les cent mètres, et surtout que le phénotype des emmerdeurs virait assez radicalement vers le clair. La niche du parasite puant qui fait peur a bel et bien été comblée par le toxicomane nordique à l’oeil azur.

« C’est vrai que les sdfs exagèrent en ce moment… »
Erreur ! Il ne s’agit pas seulement de sdfs, ça aurait été trop simple. En réalité les êtes abominables à demi estropiés qui vous demandent des pièces sont des égouts à déchets biologiques de laboratoire (tels que les 80% de vaccinés). Errant entre deux doses de wonder woman, ces créatures harcèlent les passants pour leur extorquer la taxe tranquillité. Paye et je me casse…
Attention, ça va plus loin : le tox travaille en groupe. Comment se fait-il qu’un tox vous tombe dessus tous les 100 mètres ? Et bien parce que chaque tox occupe un secteur, un carrefour, un feu rouge… Et se retrouvent ensuite après leur chasse pour échanger leur butin avant d’aller dormir chez des étudiantes sexy en fac de philo et lettres du 20 août pour parfois les violer et parfois profiter de leur superbe ZAD. (On pourrait croire que je déconne mais en fait non 🙂 )

Voici le spectacle auquel vous pourrez assister tout au long de la journée un peu partout dans la ville, des citoyens modèles qui se vaccinent contre le pneumocoque pour éviter la surinfection lors de leur future hospitalisation COVID.
Hé oui vous l’avez compris, dans « cité ardente », ardent fait référence à la cuillère de l’héroïnomane.

Les reportages de RTC se multiplient, quasi un par semaine pour parler à demi mot de la tyrannie qu’imposent les clochards aux gentils citoyens qui regrettent presque les kidnappings de tchétchènes.
Un reportage évoque plus principalement le passage Charles Bury, une allée dérobée juste à côté de la collégiale sain Jean l’évlangéliste à quelques centaines de mètres des écoles de vos enfants ! Les riverains se plaignent des seringues, de prostitution, de déjections humaines… Clairement des sales fachos !

« Depuis plus de 10 ans, la situation n’a fait qu’empirer, selon certains depuis l’installation de la croix rouge de l’autre côté du boulevard de la sauvenière en novembre 2021, la situation s’est encore empirée.. »

Comment expliquer qu’on installe des croix rouges qui attirent des tox comme une grosse merde attire les mouches ? Et bien parce que tout est fait pour vous pourrir la vie ! 10 tox qui reçoivent un peu de méthadone au centre c’est 1000 étudiants universitaires qui claquent la porte et retournent à leurs jeux vidéo !
Et surtout, quelle belle synthèse que cet héroïnomane : un pur bleu blanc belge qui se décompose au plus profond de la fange morale, et surtout qui plaît aux fans de Marvel par son nom qui se termine en -man et aux féministes par son nom qui commence en héroïne et surtout aux queer par l’association d’un préfixe féminin et d’un suffixe masculin anglo saxon qui plus est.

Ce pauvre frère dominicain a été obligé de dresser une barrière de 25 000 euros autour de la collégiale pour se protéger des créatures de dieu qui ne demandent qu’à se faire aider…

Je me pose des questions sur l’anatomie de ce sillon interfessier.

Un deuxième reportage évoque ensuite le passage Lemonnier, une rue commerçante bien classe de Liège qui se vide mystérieusement de ses magasins..
8 cellules vides sur 35, un quart à peu près, voilà ce qui arrive quand on vit dans le meilleur système économique de l’histoire au sein du peuple le plus intelligent et le plus inventif de l’histoire.

« Des commerçants, qui, pour la plupart, n’ont pas renouvelé leur bail à cause du COVID et des augmentations de loyer, et puis après sont arrivés les travaux du tram. »

On constate que tout est fait pour étrangler les commerçants locaux, le passage Lemonnier n’est qu’un exemple parmi d’autres. Nous pourrons citer l’épicerie l’entre-pot, la préférée des gauchistes vegan, qui a aussi été obligée de fermer faute de clients. Plus personne ne veut se pointer à Liège, tout le monde sait pourquoi sauf ceux qui sont au pouvoir, étonnant !

Même les urbanites gauchistes sont à bout et quittent la ville.

Quelle aubaine ce tram, dont, je suis sûr, nous aurons l’occasion de reparler. Comment suicider une ville entière pour un moyen de transport qui pourra faire moins que le bus (par exemple aucun détour), le tout avec beaucoup plus de bruits et de tremblements ! Les mauvaises langues diront virtue signaling et blanchiment d’argent..

Chouette, on ne peut plus dépasser ! Impatient d’être coincé 30 minutes derrière un camion poubelle à 7h du matin un jour d’examen.

« J’ai encore dû appeler la police ce matin. Parce qu’on est étendu dans le passage, tout est sale, parce que c’est les seringues, c’est les gouttes de sang, c’est toute la nourriture qu’on a pu leur donner.. Les boissons qu’on leur a donné, on se lève et on s’en va, on laisse tout par terre.. C’est catastrophique. »

Merci à la classe politique belge et liégeoise. Après la police qui vous interdisait de travailler parce que vous n’étiez pas essentiel, après les manifestations BLM, après les salles de shoot pour toxicomanes et l’inaction pathologique de la police quand il s’agit d’aider les gens honnêtes, voici maintenant qu’arrivent en plus les augmentations monstrueuses de loyer et de factures d’énergie, tout ça parce que les FM gouvernementaux pensent qu’ils vont pouvoir vaincre la grande Russie en la privant de bonbons.. L’avenir s’annonce radieux.

Sources : RTC, RTC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.