Guerre ethnique à Bruxelles : des policiers interviennent pour calmer une centaine de Syriens

Cette fois plus de retour en arrière possible : la guerre ethnique est totale sur le sol bruxellois.

Ce vendredi soir, une algarade impliquant près d’une centaine de migrants Syriens a démarré dans le parc Albert avant de se poursuivre dans la rue d’Ostende située à Molenbeek.

Appelons ça une altercation ; de la bastonnade, de la bagarre. N’appelons pas ça une guerre ethnique ; ce serait mauvais genre. D’autant plus que nous le savons grâce à Aymeric Caron : l’insécurité en Europe de l’ouest est un sentiment propagé par l’extrême-droite qui ne correspond à rien de réel.

Vous pouvez gambader dans les rues de Molenbeek à toute heure ; jamais vous ne rencontrerez le moindre problème. Jamais vous ne tomberez sur un trafic de drogue, une agression à la machette de la part de dix Azouzous sur un Européen ou à un viol dans une ruelle. Promis.

Bruxelles est une ville paisible dans laquelle il fait bon vivre.

Une ville cosmopolite dans laquelle les Arabes, les Noirs et les Blancs se font des bisous à longueur de journées.

Si, si, je vous l’assure ! De toute façon, sachez que prétendre le contraire est aujourd’hui illégal.

Interrogé, le porte-parole du parquet de Bruxelles Martin François s’est exprimé en ces termes : « Ces interventions policières ont donné lieu à quatre arrestations judiciaires. Les suspects ont été auditionnés avant d’être relaxés. L’enquête se poursuit. »

Martin François n’a pas compris que se hurler dessus et se fracasser la tête à coups de barre de fer est la transposition syrienne de nos embrassades entre bros. Il est pourtant nécessaire au XXIème siècle de respecter les coutumes et traditions des gens qui fuient la guerre, et ce sans y porter aucun jugement. Je soupçonne presque ce monsieur d’être raciste. Nous avons d’ailleurs retrouvé une vidéo de lui étant enfant, tenant des propos presque nauséabonds.

Je plaisante, ce n’est pas lui mdr.

Source : SudInfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.