Gina Carano virée de la série « The Mandalorian » parce que trop « conservatrice »

Gina Carano est une ancienne championne de MMA, reconvertie en tant qu’actrice de cinéma. Elle joue un rôle de guerrière/mercenaire dans la série « The Mandalorian » qui est produit par Lucasfilm, racheté en 2012 par Disney. On retrouve l’univers de Stars Wars, la série se déroule 5 ans après « le Retour du Jedi » (1983).

Gina a plusieurs fois affirmer ses positions conservatrices sur les réseaux sociaux. Dernièrement elle a comparé sur Instagram ce que subissent les conservateurs/républicains pour les opinions à notre époque moderne avec la persécution des juifs sous le 3ème Reich allemand. Point Godwin ! Pas très fin, mais pas de quoi fouetter un chat. Eh bien elle s’est fait accuser d’antisémitisme, de dénier l’Holocauste (si, si) et des milliers de tweets ont réclamé sa tête, qu’on la vire de la série « The Mandalorian » qui cartonne et… ça a marché.
Ces gens représentent sans doute la crème de la crème de la gauche, la finesse, le sens de la proportion et l’intelligence.

En septembre de l’année passée elle avait défrayé la chronique parce certains fans avaient demandé (harcelé pendant des mois plutôt) qu’elle ajoute she/her à sa biographie sur Twitter comme son collègue Pedro Pascal (rôle principal de « The Mandalorian ») avait ajouté he/him  » à son profil. C’est apparemment une manière de supporter la communauté « trans » et d’éviter les erreurs de « genre » si chères à la gauche.
Elle avait ajouté « “beep/bop/boop” à sa biographie pour se moquer gentiment de ces personnes. Tollé, apparemment ça a vexé certaines personnes.
Gina Carano a aussi partagé un meme qui disait: « Les dirigeants du gouvernement démocrate recommandent maintenant que nous portions tous des bandeaux avec des masques afin que nous ne puissions pas voir ce qui se passe vraiment. »

Bref le « Point Godwin » a été la goutte d’eau pour certaines personnes plutôt limitées. On en est là aujourd’hui, vous sortez un peu des sentiers battus et une horde de hyènes vient réclamer votre tête. On soulignera aussi le rôle de LucasFilm et donc de Disney qui au final, ont décidé de se séparer de Gina pour des propos jugés inacceptables alors qu’ils sont au pire maladroits, au mieux anodins. La dictature du politiquement correct fait rage.

Gina Carano ne jouera peut-être plus dans « The Mandalorian » mais dans les heures qui ont suivi son éjection, elle a signé un deal avec le média conservateur « The Daily Wire » qui va l’aider à réaliser un de ses rêves : « développer et produire » son propre film.

En attendant beaucoup de « nouveaux fans » ont décidé de montrer leur soutien à Gina comme ici et on est loin de sa fin de carrière, qu’on l’on souhaite encore très longue.

Source : Bloodyelbow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.