France : Gérald Moussa Darmanin veut dissoudre Génération Identitaire

Le ministre de l’intérieur du gouvernement Macron demande la dissolution de « Génération identitaire ». Qu’est-ce qu’il est reproché à cette association ?
Le 5 janvier 2021, les autorités avaient soi-disant fermé le Col du Portillon, à la frontière franco-espagnole, pour risque « migratoire et terroriste », génération identitaire a voulu s’assurer que c’était bien le cas avec une trentaine de militants. Et au final le col du Portillon n’était pas « fermé » par les autorités françaises.


Suite à cette action le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), Christophe Amunzateguy a déclaré à l’AFP qu’une enquête préliminaire pour « provocation publique à la haine raciale » a été ouverte ce mardi 26 janvier.
Cette enquête est justifiée par « des propos tenus sur cette banderole très clairement anti-immigration et surtout la raison pour laquelle cette banderole a été déployée » a-t-il précisé.

Donc maintenant tenir des propos anti-immigration est une provocation à la haine raciale, bientôt en France vous n’aurez plus le choix, vous devez être pro-immigration ou vous finirez devant un tribunal.

Gérald Moussa Darmanin : « J’ai demandé aux services du ministère de l’Intérieur de réunir les éléments qui permettraient de proposer la dissolution de #GenerationIdentitaire. »

Originally tweeted by Gérald DARMANIN (@GDarmanin) on 26/01/2021.

Et comme le précise Jean-Yves Le Gallou, toutes ces associations ou autres le ministre de l’intérieur n’a pas fait une requête spéciale auprès de ses services pour les mettre hors d’état de nuire, alors que Génération Identitaire ne s’est même pas rendu coupable de violences.
Par exemple l’association pro-migrants « Utopia 56 » défraie régulièrement la chronique et d’après cet article du Figaro, elle défie même l’État : «Utopia 56 est un collectif qui pousse au désordre républicain», tranche auprès du Figaro Denis Jacob, secrétaire général d’Alternative Police. «Face à eux, ça tourne très souvent à la confrontation. Ce collectif n’est pas un nid à délinquants, mais par définition, c’est une association qui s’oppose toujours à l’ordre établi et à la police.»

Là pas de dissolution envisagée, 2 poids, 2 mesures.

Voici une pétition lancée contre la dissolution de Génération identitaire où il est d’ailleurs précisé qu’il existe « 132 mosquées islamistes en France, seulement 9 ont été dissoutes ». Les identitaires qui n’ont jamais fait la moindre victime sont davantage une priorité pour l’Etat français que les islamistes, visiblement.

La pétition en ligne, déjà 10,000 signatures.

Sources : Le Figaro, nouvelobs

Une réflexion sur “France : Gérald Moussa Darmanin veut dissoudre Génération Identitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.