France : Alain Soral arrêté par la police pour délit d’opinion

L’essayiste Alain Soral a été interpelé et placé en garde à vue dans la journée du 29 juillet 2020. Voici ce qu’on peut lire sur Egalité et Réconciliation, le site internet de l’écrivain :

Aux alentours de 17h, Alain Soral a été intercepté en pleine rue mardi 28 juillet 2020 par trois individus en civil (deux hommes et une femme). Son domicile aurait été perquisitionné. Nous sommes actuellement sans nouvelles du président d’E&R.

Mise à jour du 29 juillet 2020 à 21h

Alain Soral a été placé en garde-à-vue le mardi 28 juillet 2020 en fin d’après-midi. Les trois individus qui l’ont arrêté étaient des policiers. Sa garde-à-vue de 24 heures est prolongée. Selon ses avocats, il aurait été arrêté dans le cadre d’une enquête préliminaire pour un délit de presse : « provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts de la nation » (article 24 alinéa 4 de la loi du 29 juillet 1881). Les infractions en question comprennent par exemple la fourniture de fausses informations, le complot, le mouvement insurrectionnel, la levée de forces armées, etc..

– La Rédaction d’E&R –

Depuis quelques années, Soral est régulièrement condamné à des peines de prison ferme mais il était parvenu jusqu’ici à passer entre les mailles du filet, notamment en déménageant en Suisse. Désormais rattrapé par la justice, cette arrestation pourrait bien conduire l’écrivain derrière les barreaux pour plusieurs années. Un aperçu des dernières condamnations subies par Soral ne laisse guère de doute sur son sort futur :

  • En juin 2016, il écope de six mois de prison avec sursis pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité » pour des propos visant Serge et Beate Klarsfeld ; il doit également verser 5 000 euros de dommages et intérêts à chacun des époux, ainsi que 2 000 euros à la LICRA.
  • Le 14 mars 2017, Alain Soral est condamné à trois mois de prison ferme pour contestation de crime contre l’humanité et injure raciale, par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir publié sur son site — à la suite des attentats de Bruxelles — un dessin jugé négationniste. La sentence est confirmée en novembre 2017 par la cour d’appel de Paris.
  • Le 7 décembre 2017, il est condamné à 6 000 euros d’amende pour avoir publié et mis en vente sur le site d’Égalité & Réconciliation une affiche jugée négationniste, diffamatoire et incitant à la haine envers les Juifs ; il est également condamné à verser solidairement 2 000 euros à la Licra, partie civile et à l’origine de la plainte dans ce dossier.
  • Le 21 décembre 2017, il est condamné à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende pour avoir publié des caricatures antisémites sur le site d’Égalité & Réconciliation.
  • Le 1er juin 2018, il est condamné à deux peines d’emprisonnement avec sursis pour provocation à la haine, après la diffusion de deux dessins jugés antisémites sur le site d’Égalité & Réconciliation. Ces condamnations sont confirmées en appel le 22 mai 2019.
  • Le 17 janvier 2019, il est condamné à un an de prison ferme pour injure et provocation à la haine raciale, par le tribunal correctionnel de Bobigny.
  • Le 18 janvier 2019, il est condamné par la Cour d’appel de Paris à trois mois d’emprisonnement avec sursis et 5 000 euros d’amende, pour avoir indiqué de faux directeurs de la publication sur le site d’Égalité et Réconciliation. Cette condamnation est confirmée en cassation le 22 janvier 2019.
  • Le 15 avril 2019, il est condamné à un an de prison ferme avec mandat d’arrêt pour négation de la Shoah. Son avocat, Damien Viguier, est condamné à 5 000 euros d’amende, pour complicité, dans la même affaire. Le procès en appel conduit à un allègement de sa peine. Le jugement d’appel, rendu le 25 juin 2020, le condamne ainsi à payer 5 000 euros d’amende (avec une conversion de l’amende en peine d’emprisonnement en cas de non-paiement). Son avocat est relaxé.
  • Le 19 septembre 2019, il est condamné à deux ans de prison dont 18 mois ferme pour provocation à la haine raciale, ainsi qu’à 45 000 euros d’amende pour injure publique aggravée.
  • Le 2 octobre 2019, Alain Soral est condamné à un an de prison ferme pour injure publique antisémite, après avoir posté sur site en 2018 une vidéo où il déclarait, peu après l’inhumation de Simone et Antoine Veil au Panthéon : « On a toute la famille Veil qui vient d’y rentrer, et puis là ils veulent peut-être presque nous mettre Lanzmann, c’est une véritable déchetterie casher ». Dans leur jugement, les juges estiment que Soral n’a pas reculé « devant le fait de salir et de poursuivre par-delà la mort » les victimes du nazisme, « par le choix de ses mots qui sont la prolongation d’actes de mort et qui sont en eux-mêmes actes de haine et de provocation ».

Soral sortira-t-il un jour de prison ? Rien n’est moins sûr. Et ses opposants se réjouissent de la nouvelle.

Une pensée sur “France : Alain Soral arrêté par la police pour délit d’opinion

  • 31/07/2020 à 11:33
    Permalink

    Sire,votre peuple ne veut plus de migrants,ni de l islamisation de notre patrie,la Belgique souffre et les patriotes se sentent abandonnés par le pouvoir voire trahis au profit de gens venus chez nous pour nous remplacer par leurs coutumes opposées à notre culture.De plus on culpabilise les jeunes au sujet de l afrique et on abime les statues de votre ancètre ,mais on laisse les musulmans faire tout ce qu ils veulent dans des quartiers devenus zones de non droit….Il faut que cela change et que nous redevenions une nation décomplexée et radicale face à ses ennemis sans quoi la belgique va disparaitre ,nos amis flamands qui votent séparatiste ne le feraient plus si l immigration ne posait plus de problème
    ils votent pour qui leur promet de la grandeur,de la sécurité et un avenir pour leurs enfants ,ce qui n est plus crédible venant des partis de gauche collabos qui défendaient la laicité et se couchent devant l islam fasciste….ceci était le cri d espoir d un agent pénitentiaire qui a servi la justice de son pays pendant 30 ans et pour qui son service militaire était un devoir et son serment un honneur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.