Football, polémique lors du match PSG-Basaksehir : on ne peut plus appeler un africain « noir » même lorsqu’on ne connaît pas son nom

Bienvenue dans le monde très politiquement correct du football, que s’est-il donc passé mardi soir à Paris ?
Une énième rencontre de football entre le PSG et un club turc méconnu devant des tribunes vides (mesures COVID obligent) spectacle déjà bien ridicule mais le burlesque ne va pas s’arrêter là.
A la 14ème minute du match l’arbitre roumain,Ovidiu Hategan, siffle une faute, l’entraineur-adjoint du club turc proteste avec véhémence.
Trop de véhémence, le 4ème arbitre, Sebastian Coltescu le repère et le désigne à l’arbitre principal (Ovidiu Hategan), ce dernier l’expulse du terrain. Banal me direz-vous, mais il se trouve que lors de la discussion entre les 2 arbitres roumains, Coltescu aurait désigné l’entraineur adjoint du club turc en l’appelant « Negru », car il se trouve que cet adjoint n’est autre qu’Achille Webo, ancien international camerounais. Ce dernier a entendu les 2 arbitres discuter et il croit s’être fait insulter de « nègre » ou de « négro ».
« Negru » veut simplement dire noir en roumain, ce 4ème arbitre ne connaissait pas le nom du camerounais, il l’a alors désigné à son collègue par des critères physiques et comme c’est un africain, quoi de plus logique de faire référence à sa couleur de peau au milieu d’autres personnes qui ne devaient pas être africaines (club turc), ceci afin de le repérer et de le distinguer.
Mais non voyez-vous, la logique ça n’est pas le fort des footballeurs et du staff des 2 équipes qui ont décidé de quitter la pelouse pour « protester » contre ce soi-disant racisme.

Ça n’est pas fini, Demba Ba, footballeur sénégalais du club turc, va faire la leçon au 4ème arbitre, lui en plus, a parfaitement compris que Mr. Coltescu a prononcé le mot « noir » et pas le mot « nègre ». Rien à faire, un blanc ne peut pas désigner un africain par le mot « noir » même si il ne connaît pas son nom, voilà le monde absurde dans lequel on vit. On voit d’ailleurs la rage de l’arbitre qui essaie de se contenir dans son altercation avec Demba Ba.
Je vous passe les détails sur les articles de presse le lendemain du match parlant de Demba Ba et des joueurs qui ont quitté la pelouse comme de héros (bon pas toute la presse pour être honnête, mais presque, il existe encore un peu de bon sens chez quelques scribouillards). Le match a été rejoué le lendemain avec d’autres arbitres et le PSG (propriété du Qatar) a affiché un peu partout dans ses tribunes vides le message « non au racisme » pour un mot, une phrase qui ne l’était pas.
Même la ministre des sports française, Roxana Maracineanu (d’origine roumaine, un comble) n’a pas pu s’empêcher de tomber dans le panneau (bah oui mais c’est tellement facile et ça ne mange pas de pain).

Mais voilà c’était trop beau pour être vrai et là où les scribouillards ne font pas leur boulot, certains internautes de Twitter eux n’ont pas la mémoire courte et voyez plutôt ce tweet datant du 2 avril 2020 de cette « lumière » de Mr. Ba :

Si c’est raciste de désigner un africain par le terme noir quand est-il de mettre tous les blancs dans le même sac, Mr. Ba ? Rappelons que Demba Ba est né à Sèvres en France, qu’il a passé la majorité de sa carrière en Europe Occidentale, en Angleterre, en Belgique, en France et en Allemagne (maintenant monsieur est en fin de carrière donc il a passé ces 5 dernières années entre la Chine et la Turquie, c’est davantage de son niveau et ça paie bien). Que si ce monsieur a très probablement un compte en banque bien garni c’est grâce à un système mis en place par des « blancs » qu’il semble tant aimer. Nous espérons que ce cher monsieur aura au moins la décence de rentrer dans son pays d’origine à la fin de sa carrière pour aider les siens et de ne plus vivre parmi les méchants occidentaux racistes, bon voyage (et bon débarras surtout).

Et le mot de la fin pour Monsieur Sebastian Coltescu qui n’a rien fait de mal et qui j’espère n’aura aucune sanction, bon courage à ce monsieur qui doit vivre un moment un peu pénible, ça ira, ça passera, un jour ces mauvaises farces disparaîtront même dans le monde football.

Une réflexion sur “Football, polémique lors du match PSG-Basaksehir : on ne peut plus appeler un africain « noir » même lorsqu’on ne connaît pas son nom

  • 11/12/2020 à 11:08
    Permalien

    Désolant … Honteux … Voilà où ces gauchistes nous ont menés … On est arrivé à l’absurde!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *