Fatima la pharmacienne vaccine les jeunistanais pour les protéger d’une mort certaine

Fatima, pharmacienne belge de Schaerbeek la ville belge, racole des clients dans la rue comme ses autres collègues belges de toutes les couleurs qui, elles, travaillent la nuit tombée.
En 2014 je me baladais moi-même à Bruxelles la nuit suite à une grave erreur de jeunesse qui consistait à avoir dit oui au macdo. Mes camarades de soirée bien naïfs furent alpagués par un un homme mi sandwich mi maquereau pakistanais qui les attira dans son antre éclairée de néons roses et remplie de putes à la fois naines, obèses et moches, toutes plus brunes les unes que les autres. Il n’a fallu que quelques courtes années à la civilisation pour faire un 180 degrés culturel qui laissera des traces de pneus indélébiles sur la route de l’hystérie collective. Car, oui, maintenant en 2021 on se fair racoler par des migrantes qui blabbèrent un charabia inintelligible dans le but de nous éjaculer de l’arn messager dans le cul alors qu’avant les rôles étaient absolument inversés. Le progrès c’est que c’est gratuit j’imagine.

Constatant que les méthodes de la « virtue signaling » et de la répression policière ne fonctionnaient pas sur les jeunistanais locaux, le peuple de prêtres a décidé d’engager des crieurs publics qui peuvent communiquer dans le patois local, j’ai nommé le azouzou première langue. Fatima, en bonne mère de famille, se sent investie d’une mission divine : répandre la paix, l’amour et la santé dans son quartier peuplé de Belges qui parlent par pure coïncidence l’azouzou deuxième langue. Elle utilise alors la technique du bon flic, le mauvais flic étant ceux en bleu qui mettent des coups de matraque dans la gueule. Fatima préfère prendre par les sentiments, figure maternelle qui règne sur le jeunistanais qui vole des téléphones dans la rue mais qui se prend des coups de babouche et se fait mettre au coin à la maison par sa grosse matriarche.

Constatez que je n’ai pas choisi son nom cliché.

Les doctorants en complotisme parleront de symbolisme : les spirales sur sa blouse sont un symbole pédophile ! L’image en haut à droite montre un viol symbolique ! Je ne mange pas de ce pain là. Tout ce que j’ai à dire c’est qu’ils ont décoré la pharmacie avec des palmiers pour rappeler le pays aux nouveaux Belges.

La Belgique figée dans l’instant.

Encore une image à analyser pour les professeurs émérites en composition d’image.
Un homme de phototype 6 avec une femme mi WHG, mi EEF et mi IE derrière, un grand classique. Si vous êtes un homme couleur brunâtre, vous pouvez trouver du travail dans le mannequinat publicitaire, ça rapporte. Par contre si vous êtes un homme blanc, vous pouvez photoshopper l’image ou bien acheter le produit.
Une Saoudienne enturbannée jusqu’au vertex avec un imper hyper large probablement rempli de petits gervais et de vache qui rit, Fatima qui se frotte les mains comme un certain meme que vous connaissez bien, et bien-sûr l’incontournable slang franglais dégueulasse de l’empire progressiste qui veut vous couper les boules.

Bref, que du bonheur.

Pour vous renseigner sur la vaccination, vous pouvez écouter Fatima qui a acheté son diplôme quelques Dirhams au fond du désert ou bien vous pouvez aussi vous abonner au twitter de Robert Malone, un blanc qui travaille le samedi et qui a, excusez-moi du peu, inventé la technologie du vaccin à arn messager.

Source : FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.