Emeutes d’Anderlecht: Pascal Smets s’offusque que les policiers aient voulu contrôler Adil

Pascal Smets, secrétaire d’État bruxellois sp.a, écrit sur sa page Facebook: « Adil, je ne pense pas l’avoir déjà rencontré. Mais ceux qui l’ont connu disent qu’il était un jeune homme amical et serviable, il est maintenant privé de son avenir. Pas à cause du coronavirus, mais des suites d’un contrôle de police qui a dérapé. Il y a certainement des questions à se poser là-dessus. Pourquoi a-t-il fui le contrôle de police ? Était-ce réellement la priorité absolue cette nuit-là ? N’était-il pas possible de trouver une autre approche ? Aurait-on pu venir le trouver chez lui le lendemain et lui rappeler sa responsabilité ? Mais malgré tous leurs discours sur la proximité, ils ne connaissaient peut-être pas son nom. Ce sont des questions auxquelles la police elle-même et la justice devront apporter de vraies réponses. Pas nous ».

« Et quand des dizaines de jeunes se mettent à s’attaquer à la police, c’est qu’il y a quelque chose de grave. Une rupture de confiance. De la défiance. De l’incompréhension. Et carrément de la haine. Et ce des deux côtés. Parce que c’est bien ça la situation à Cureghem. En lutte. Ces émeutes ne sont-elles pas pour certain comme un appel, un cri pour attirer l’attention ? Ne pouvons-nous pas briser ce cercle vicieux ? »

(…)

Source: 7sur7.be

3 réflexions sur “Emeutes d’Anderlecht: Pascal Smets s’offusque que les policiers aient voulu contrôler Adil

  • 13/04/2020 à 13:30
    Permalien

    C’est toujours la faute de la police, victime comme ces jeunes du laxisme des politiques , les vrais coupables de leurs méfaits …

    Répondre
    • 15/04/2020 à 11:42
      Permalien

      Le monde politique édicte des lois, donne des ordres, la police en est le bras afin de faire appliquer ces lois. Si le monde politique n’est pas d’accord avec lui même, il y a un sacré problème !

      Répondre
  • 13/04/2020 à 18:31
    Permalien

    Il suffit de regarder sa face d’intellectuel souriant pour avoir tout compris…..s’il prend la défense de la racaille contre la police (dont le rôle doit être épuisant, aujourd’hui, en particulier) on se demande ce qu’il fout là et, déjà, on se pose la question depuis longtemps…..

    Répondre

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.