Allemagne : des migrants créent une émeute et affichent des drapeaux de l’Etat islamique après avoir été mis en quarantaine

Après qu’un migrant ait été testé positif pour le coronavirus dans l’établissement de Suhl, en Thuringe, une quarantaine a été ordonnée pour les 533 autres résidents et le camp a été fermé.

« Mais la mesure, qui en pleine crise du coronavirus ne semble pas du tout inhabituelle, a apparemment provoqué la fureur des demandeurs d’asile », rapporte Compact Online. «Certains d’entre eux ont commencé une émeute et ont empêché les détenus d’entrer dans la salle à manger afin de les forcer à faire une grève de la faim. Ils auraient tenté de quitter l’établissement par les égouts pour se rendre dans la ville voisine. »

Selon le porte-parole de la police Wolfgang Nicola, les migrants se sont ensuite rassemblés à la porte d’entrée et ont commencé à menacer de brûler les installations tout en arborant des drapeaux de l’Etat islamique.

50 policiers ont été dépêchés sur les lieux pour réprimer les émeutes. Le même camp de migrants a également été le théâtre d’émeutes en 2015 en réponse à un homme arrachant des pages du Coran.

« Le danger que le Coronavirus se répand dans d’autres camps est omniprésent, une nouvelle restriction de la vie publique est à prévoir », indique le rapport. «Il est difficile d’imaginer que les capacités des forces de sécurité et du personnel médical sont suffisantes pour tenir à distance les immigrants illégaux en colère qui ne veulent pas se conformer aux mesures de protection contre la propagation du COVID-19.»

Source : Paul Joseph Watson via Summit.news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.