De plus en plus de personnes bénéficient des banques alimentaires: « Demain, vous fermez toutes les associations, vous avez la guerre dehors »

Photo: MAXPPP

De plus en plus de personnes bénéficient de l’aide des banques alimentaires en Belgique. En 2019, on comptait 168.476 bénéficiaires, soit une augmentation de 6% en un an et de 50% en 10 ans.

(…)

Rien qu’à Bruxelles et dans les 2 Brabants, 26.000 personnes bénéficient de l’aide des banques alimentaires. En 2019, les 9 banques alimentaires ont fourni 17.936 tonnes de nourriture, soit 17% de plus qu’en 2018. Cela équivaut à 36 millions de repas. Ces repas sont distribués par les associations comme Saint-Vincent de Paul à Schaerbeek. Pierre Labouverie, l’administrateur général des banques alimentaires Bruxelles-Brabant, constate que ces chiffres sont en augmentation constante. « C’est dû aussi au fait que les associations travaillent mieux. Mais il y a malgré tout un phénomène réel de pauvreté ».

« Demain, vous fermez toutes les associations, vous avez la guerre dehors »

Pour Etienne Delforge, le responsable de l’antenne Saint-Vincent de Paul de Schaerbeek, il serait impossible de faire sans les associations: « Je dirais que malheureusement des associations comme la nôtre sont indispensables. Demain, vous fermez toutes les associations, vous avez la guerre dehors. Les gens viennent chez nous, ici, alors qu’il y a une série de personnes qui ne venaient pas. Pourquoi ? Parce que certains n’ont plus leurs revenus. Alors imaginez-vous, quand vous devez mettre quelque chose dans votre assiette, ce n’est pas évident. Donc, ils sont tout heureux d’être ici, et l’Etat est très content qu’on soit là. Nous faisons le boulot que l’Etat devrait faire », regrette-t-il.

Moins d’aide européenne… et un effet énorme à prévoir

Aujourd’hui, une grande inquiétude anime le secteur, en raison de la réforme de l’aide européenne annoncée dès l’année prochaine. « Environ 40% de ce qu’on récolte vient du fonds européen pour l’aide aux démunis. Maintenant, la commission a, pour les années 2021 à 2027, un nouveau programme. Dans ce programme, on prévoit environ 60% de budget existant. Cela veut dire qu’au lieu de 40%, on recevra 20% de l’Europe. Et donc il va y avoir un effet énorme sur le taux de vivres qu’on peut distribuer », détaille Jef Mottar, administrateur délégué de la Fédération des banques alimentaires de Belgique.

Source: rtl.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.