« Confinement » à Bruxelles: davantage de harcèlement dans les rues désertes où seuls des groupes de « jeunes » tiennent les murs (VIDEO)

Le mot d’ordre général en période de crise sanitaire est « restez chez vous », mais dans certains quartiers de Bruxelles, ces conseils sont ignorés par des groupes de (jeunes) hommes. Plusieurs femmes en sont victimes: elles rapportent qu’elles sont plus souvent harcelées dans la rue depuis les mesures de confinement. Esli Balatova, une étudiante de 20 ans, en a assez de cette situation. Elle a filmé l’un des nombreux harcèlements dont elle a été victime non loin de son domicile – près de la Gare du Midi – et a publié les images sur Twitter.

« Certains essayent de m’embrasser, d’autres m’appellent. Cette semaine, j’ai été pourchassée par deux hommes qui m’ont offert 50 euros pour une fellation« , raconte la jeune femme gantoise à HLN. « C’était vraiment allé trop loin. Alors j’ai paniqué et je suis retourné chez moi. Ces hommes ont alors commencé à marcher plus vite, (…) Ils ont vraiment insisté, se sont rapprochés de plus en plus et m’ont traité de pute. »

Esli portait un pantalon et un sweat à capuche à l’époque. « Mais est-ce important? », A-t-elle d’abord commenté sur Twitter. « Je ne veux même pas imaginer ce que ce serait si je devais porter un short ou une jupe », a-t-elle déclaré à notre rédaction.

(…)

Source: hln.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.