Carré de Liège : tentative de meurtre sur un jeune homme de 18 ans ─ les agresseurs prétendent n’avoir rien fait de mal

Il ne faut pas mettre les cafards en prison ; il suffit de les écraser.

Une agression d’une rare violence s’est produite le 8 septembre 2016 aux alentours de 3h30 : désireux de visiter le Carré de Liège pour la première fois, Mathis Pondant se rend devant l’établissement « Le Point de Vue » situé rue du Pot d’Or et est pris à parti par la racaille locale qui tente de lui subtiliser son téléphone. Mathis se défend mais est roué de coups par les individus ; l’un d’entre eux se blesse en assénant un violent coup de poing et se rend aux urgences afin de recevoir des points de suture, donnant ainsi à l’hôpital l’identité de l’un des prévenus.

Une heure plus tard, la bande d’agresseurs revient sur les lieux avec des renforts afin de se venger et d’achever le travail : ils retrouvent Mathis, le rouent une nouvelle fois de coups et l’écrasent en voiture avant de le laisser pour mort sur le boulevard. Mathis s’en tirera avec des séquelles physiques et psychologiques, son état nécessitant plusieurs opérations.

L’homme qui l’a écrasé se trouvait sous l’influence de l’alcool et roulait sans permis. Parmi les cinq agresseurs, deux étaient connus des services de police pour des faits de violence. Au total, c’est une dizaine de personnes qui devront répondre de leurs actes, risquant entre neuf mois et quatre ans de prison. La bonne nouvelle, c’est que Zeus a déjà foudroyé l’un d’entre eux qui ne fera plus de mal à personne.

Après cinq années de silence, le procès de ces cafards s’est enfin ouvert ce mercredi 12 mai 2021 ; entendus par le tribunal correctionnel de Liège, les agresseurs minimisent les faits et certains d’entre eux affirment n’avoir rien fait de mal. Affaire à suivre.

Sources : sudinfo, sudinfo, l’avenir, l’avenir, RTBF

3 réflexions sur “Carré de Liège : tentative de meurtre sur un jeune homme de 18 ans ─ les agresseurs prétendent n’avoir rien fait de mal

  • 14/05/2021 à 15:25
    Permalien

    J’habite juste à côté…
    ça ne m’étonne vraiment pas.

    Tous les soirs il y des dizaines de « jeunes » ivres ou drogués qui hurlent, pissent, écoutent de la « musique » et rôdent dans le carré, le tout en agressant occasionnellement les passants ou en faisant mine de tirer des ballons de foot sur les cyclistes qui passent ou de se jeter contre les voitures « pour blaguer »

    Bien que le centre-ville de Liège soit toujours habité à 90% par des belges, la racaille de Droixhe et de Bressoux vient y semer le trouble tous les soirs, même pendant le couvre-feu.

    Répondre
  • 23/05/2021 à 20:46
    Permalien

    Les belges ont le choix: ou voter autrement ou s’organiser en milice et faire le ménage. La guerre civile n’est plus loin. Il y a un troisième choix. Le mien. je vis dans un pays blanc, la douce Irlande, depuis 2004.

    Répondre
  • Ping : Liège : les cafards qui ont agressé et roulé sur le corps de Mathis Pondant condamnés à du sursis et à 25€ d’amende – Belgica News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.