Bruxelles: un Algérien en séjour illégal arrêté pour pillage d’église refuse d’être défendu par son avocat commis d’office parce qu’il est noir

Un pilleur d’église a été condamné à 18 mois de prison pour un vol dans une église de Grand-Bigard. L’individu a également été jugé pour plusieurs autres chefs d’accusation, notamment de racisme. Après son arrestation, l’homme a refusé d’être interrogé car l’avocat qui lui était assigné était noir.

L’accusé de 29 ans d’origine algérienne a été arrêté dans la nuit du 15 au 16 novembre 2019 après avoir volé de l’argenterie sur l’autel d’une église de Grand-Bigard. Lors de son arrestation, il s’est avéré qu’il était en possession d’une fausse carte d’identité, d’un cutter et d’une bombe lacrymogène.

L’homme, qui réside illégalement dans le pays, a par la suite résisté à son interrogatoire parce que son avocat était noir. En outre, il a également vociféré de nombreuses insultes racistes.

(…)

Source: bruzz.be

4 réflexions sur “Bruxelles: un Algérien en séjour illégal arrêté pour pillage d’église refuse d’être défendu par son avocat commis d’office parce qu’il est noir

  • 16/05/2020 à 15:16
    Permalien

    Si c’est un illégal, qu’a-t-on pour le reconduire dans son pays, pour y voir comment l’on traite les violeur de lieux saints. Tout comme l’on condamnerait une personne qui a violé une mosquée.

    Répondre
  • 12/08/2020 à 18:10
    Permalien

    Tapper le sec chez lui il n’a rien à foutre chez nous qu’on tape tout ces immigrés immigrants chez eux la Belgique ira mieux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.