Bruxelles: scandale après la diffusion d’une vidéo de policières bavardant entre elles

La vidéo datant d’octobre 2018 n’a été révélée que maintenant. Deux policières étaient en train de se filmer en discutant tout en roulant dans les rues du quartier bucolique d’Anderlecht. Les mots « macaques », « tapettes » et « ça pue ici » ont été enregistrés.

La police de Bruxelles-Midi vient de communiquer en évoquant des « propos extrêmement choquants » et cette « attitude indigne et en total désaccord avec le métier de policier ».

Le Collège de police avait à l’époque imposé aux deux policières une suspension immédiate, une procédure disciplinaire et un procès-verbal judiciaire.

Cela ne suffit apparemment pas pour le bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps, qui va se constituer partie civile pour dégradation de l’image de la commune par des propos racistes.

La classe politique condamne évidemment unanimement:

Le président de la Fédération bruxelloise du PS, Ahmed Laaouej, appelle à « un projet national de réconciliation et d’apaisement ».

Pierre Kompany, le père du footballeur Vincent, qui est député humaniste au Parlement bruxellois, veut convoquer en urgence la commission Intérieur de l’assemblée régionale. « Trop de faits de racisme sont relatés dans le chef de certains policiers. Après l’affaire Ibrahima et au vu des émeutes qui ont eu lieu, il y a clairement une rupture de confiance envers la police. Il nous faut à tout prix la restaurer et le dialogue est une voie essentielle »

La députée bruxelloise Fadila Laanan dit quant à elle « Ceci mérite une sanction sévère. Mon groupe politique interpellera le Collège de police de la zone Midi sur cette affaire inqualifiable »

Sources: Le Soir et Le Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.