Bruxelles : la femme à pénis Celeste Rivasplata arrêtée pour proxénétisme

Céleste est un.e influenceur.euses.ent connu dans le monde entier et dans toute la galaxie pour avoir remporté l’élection de Miss Transgenre Pérou en 2019 et 2020 ainsi que Miss Internationale Pérou 2021. Mais lorsqu’il ne s’exhibe pas à moitié à poil devant ses milliers de fans prépubères obèses à cheveux bleus, Céleste devient responsable d’un réseau de prostitution et organise le trafic d’êtres humains à Bruxelles.

Il a ainsi recruté une douzaine de victimes ─ également transsexuelles ─ dans son pays d’origine, le Pérou, et les a convaincues de rejoindre Bruxelles pour mener une vie meilleure au rythme des tambours battant sur la Grand Place en mangeant des gaufres au sucre.

Mais la réalité fut bien plus brutale pour nos petites travelottes qui se sont retrouvées dans un véritable traquenard, le célestin Céleste obligeant ses compères à se prostituer via le site « Quartier-rouge » pour lui ramener le sou.

Faites gaffe lorsque vous traînez sur Tinder. Une photo de loin, un filtre artistique et vous pourriez bien ne pas réaliser que votre target est en réalité un bonhomme avec plus de couilles que vous.

Menaces de représailles envers les familles restées au pays, dépossédées de leurs pièces d’identité, terrorisées par la monstruosité de la reine des transgenres, les victimes n’eurent d’autre choix que de s’exécuter. Céleste avait tout préparé aux petits oignons, louant des appartements et des chambres d’hôtel à Bruxelles, à Charleroi, à Liège, à Anvers, à Gand, à Bruges, et à Utrecht (Pays-Bas) dans lesquelles les victimes se prostituaient.

C’est grâce à son téléphone que le margoulin Céleste a été identifié suite à un contrôle de police effectué dans le quartier Saint-Léonard de Liège ─ là où traînent tous les drogués, militants communistes et autres déchets de la cité ardente ─ ; la police ayant répondu à une annonce publiée sur la plateforme mentionnée précédemment.

Je rassure immédiatement ses fans de la première heure : après avoir avoir passé un mois derrière les barreaux, CÉLESTE EST DE NOUVEAU LIBRE !!

Et ce grâce à la détermination d’un seul homme : l’avocat Michel Degrève, défenseur des causes latino-américaines, est parvenu à convaincre le tribunal de fixer une libération sous caution d’une valeur de 7000€.

VICTOIRE DE LA DÉMOCRATIE CONTRE LES TYRANS QUI JETTENT LES INNOCENTS EN PRISON.

Ainsi, tout est bien qui finit bien : la reine des travelottes est de nouveau dans la nature, sans doute quelque part en train de déambuler dans les rues de Bruxelles à l’instant où je rédige ces lignes.

Source : SudInfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.