Allemagne: selon une étude, 92% des activistes d’extrême-gauche vivent encore chez maman

Le nombre de crimes à motivation politique commis par des auteurs violents de gauche est en augmentation: entre 2009 et 2013, 1 523 cas ont été recensés, soit plus du double qu’entre 2003 et 2008. « La plupart des crimes violents à motivation politique proviennent de l’extrême-gauche », a déclaré le sénateur pour l’Intérieur de Berlin, Frank Henkel (CDU).

Dans une étude exclusive mise à la disposition de BILD, l’Office fédéral de protection de la constitution (Renseignement) a dressé un portrait du l’auteur de gauche moyen : c’est un homme entre 21 et 24 ans, il n’a généralement pas d’emploi malgré un bon niveau d’étude – et 92% d’entre eux vivent encore chez leurs mères.

Autres indications sur l’auteur moyen:

  • Sur 873 suspects identifiés, 84% sont des hommes et 16% des femmes. 72% ont entre 18 et 29 ans.
  • Neuf sur dix se déclarent célibataires.
  • 95% des cas de violence impliquent des troubles à l’ordre public, des voies de fait, des incendies criminels et de la résistance aux forces de l’ordre, dont plus de la moitié dans le cadre de manifestations.
  • 59% des actes de violence ciblent des individus. Quatre sur cinq ciblent des policiers et 15% l’extrême-droite.
  • En cas de violence contre des biens, l’incendie criminel est le crime le plus courant avec 62%.

Source : bild.de

Une réflexion sur “Allemagne: selon une étude, 92% des activistes d’extrême-gauche vivent encore chez maman

  • 23/05/2020 à 13:50
    Permalien

    D’habitude, on accuse l’extrême droite …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.